Ciné maison : Road movies | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Ciné maison : Road movies

Pourquoi ne pas profiter de cette période de confinement pour voir ou revoir quelques classiques? Pour vous inspirer et vous divertir, voici notre choix de road movies!  

Little Miss Sunshine | 2006 

Photo : Fox Search Light

Ayant rapporté plus de 100 millions pour un budget de 8 millions, cette production sert encore à mesurer le succès de tout film indépendant. Une famille dysfonctionnelle, dont les membres sont interprétés par alan arkin, paul dano, Steve Carell, Greg Kinnear et Toni Collette, s’entasse dans un Volkswagen pour conduire Olive (Abigail Breslin, alors âgée de 10 ans) à un concours de beauté. Pendant les 800 milles qui séparent le Nouveau-Mexique de la Californie, les Hoover apprendront à mettre leurs différends de côté pour s’entraider et soutenir la jeune fille.  

Thelma & Louise | 1991 

Photo : MGM

Sous ses allures de road movie, ce long métrage est aussi un suspense et un drame inspiré par la vague féministe des années 1990. Une serveuse et une femme au foyer fuyant leur quotidien sur la route deviennent des hors-la-loi après que Louise (Susan Sarandon) a abattu un homme sur le point de violer Thelma (Geena Davis). Après avoir notamment commis un vol à main armée, les deux copines seront poursuivies par la police jusqu’en Arizona. Les cinéphiles qui n’ont pas vu ce film découvriront Brad Pitt dans le rôle qui a lancé sa carrière.  

Almost famous | 2000 

Photo : Dreamworks

Quoi de mieux qu’un groupe de rock en tournée pour capter l’essence même du road movie? Le réalisateur Cameron Crowe le savait bien en signant un scénario basé sur son expérience en tant que journaliste pour le magazine Rolling Stone. Le film met en scène le quartet fictif Stillwater et une groupie surnommée Penny (Kate Hudson), qui initiera William (Patrick Fugit) à l’univers imprévisible des stars qu’il suit à travers les États-Unis. Profitant d’une pièce d’Elton John (Tiny Dancer), la bande sonore procure un plaisir rarement égalé aux fans de musique des années 1970.  

The Straight Story | 1999 

Photo : Getty Images

David Lynch tranche avec son style surréaliste et propose ici un film conventionnel mais pour le moins original. En effet, il raconte l’histoire vécue d’un homme de 73 ans (Richard Farnsworth) qui a parcouru 240 milles sur un petit tracteur pour rejoindre son frère malade. S’il est sans doute le road movie le plus lent jamais filmé, The Straight Story est néanmoins captivant, surtout en raison des personnes très attachantes rencontrées durant le périple. On notera que ce film a été tourné sur la route réellement empruntée par Alvin Straight en 1994.  

Easy Rider | 1969 

Photo : Columbia

Ce classique du cinéma réalisé par l’acteur Dennis Hopper n’a pas pris une ride. Devenu un film culte aux yeux de la génération hippie, Easy Rider symbolise avant tout la liberté et explore les tensions sociales qui ont miné l’Amérique à la fin des années 1960. On y retrouve deux motards, Wyatt (Peter Fonda) et Billy (Dennis Hopper), qui quittent Los Angeles pour se rendre au carnaval de La Nouvelle-Orléans. Durant leur voyage, ils croiseront notamment la route d’un avocat alcoolique, interprété par Jack Nicholson, et consommeront beaucoup de drogues...

À lire aussi

Et encore plus