Christian Bégin revient sur le décès de sa soeur qui a chamboulé sa famille | 7 Jours
/magazines/7jours

Christian Bégin revient sur le décès de sa soeur qui a chamboulé sa famille

Ce dimanche, 26 avril, marquait la fin de la saison régulière de La vraie nature. Le dernier trio à se rendre au fameux chalet de Knowlton était composé de Patricia Paquin, Édith Butler et Christian Bégin, ce qui a donné lieu à de beaux échanges. D'ailleurs, ce dernier a évoqué un sujet sur lequel on l'a très peu entend parler auparavant, soit le décès de sa soeur.

• À lire aussi: «La vraie nature» ne sera pas de retour l'automne prochain

Comme c'est maintenant coutume à l'émission, les invités revisitent leur enfance lorsqu'ils se rendent dans la grange. En commençant par la vie de famille du jeune Christian, ce dernier s'est ouvert sur le décès de sa soeur, alors âgée de cinq mois, qui a, évidemment, ébranlé la famille.

Jean-Philippe Dion l'a d'abord questionné à savoir à quoi ressemblait sa dynamique familiale. C'est alors que l'animateur de Curieux Bégin s'est ouvert, expliquant: «J'ai eu une soeur qu'on a perdue très jeune. Et ma mère, quand ma soeur est morte, elle s'est fermée beaucoup.»

Capture d'écran


• À lire aussi: «La vraie nature»: Guy Jodoin avoue avoir de la difficulté avec son étiquette de «gars sympathique»

À la fois curieuse et respectueuse, Patricia Paquin a demandé à Christian de quoi sa soeur était décédée.

«Elle était hydrocéphale, elle avait, ce qu'on appelle une «tête d'eau». Elle a pas vécu vieille, elle a vécu cinq mois, je pense», a-t-il précisé.

Capture d'écran


Christian Bégin a ensuite confié que, selon lui, sa mère ne s'est jamais complètement remise de ce drame, et qu'il y a évidemment eu «un avant et un après».

Il a mentionné également que cette tragédie familiale a teinté la relation qu'il avait avec sa mère lorsqu'il était enfant, qu'il qualifie de «fusionnelle».

Ne manquez pas l'épisode consacré aux moments inédits de la saison de La vraie nature, le 3 mai.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus