«Ça va bien aller»: Christian Bégin réitère l'importance de soutenir l'agriculture au Québec | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

«Ça va bien aller»: Christian Bégin réitère l'importance de soutenir l'agriculture au Québec

s

Pour commencer la deuxième semaine de l'émission Ça va bien aller, Fabien Cloutier et Marie Soleil Dion ont reçu (virtuellement) Christian Bégin.

• À lire aussi: «Ça va bien aller»: Cette prestation de Jean-François Breau égayera votre journée

• À lire aussi: «Ça va bien aller»: Janette Bertrand livre un message aux aînés en confinement 

En direct de sa demeure à Kamouraska, le comédien et animateur s'est dit très heureux de passer son confinement dans un cadre aussi exceptionnel, mentionnant qu'il a une vue imprenable sur le fleuve lorsqu'il se trouve dans sa salle à dîner.

Or, passant ses journées en solitaire, Christian Bégin a expliqué qu'il occupait ses journées en faisant énormément de nourriture, «assez pour une armée», qu'il redistribue à des voisins.

Il a aussi ajouté à la blague qu'il s'est rendu compte qu'il parlait seul et qu'il commentait ses moindres faits et gestes à voix haute.

L'animateur de Curieux Bégin a profité de son passage à l'émission pour réitérer l'importance l'agriculture québécoise. Récemment, il a écrit un article sur le sujet dans la revue Caribou, intitulé Goûtez NOUS, et il a énoncé les grandes lignes de son texte, qui parle de «souveraineté alimentaire».

«On parle de la nécessité de manger local, mais au-delà de ça, il faut pouvoir produire local. Or, il y a des obstacles dans les jambes des petits producteurs, et ça cause un énorme problème», a-t-il expliqué.

Il a également mentionné le lancement d'une plateforme sur laquelle des intervenants qui occupent un espace dans le monde agricole pourront partager des outils pour informer le public de ce qui se fait, et de ce qui pourrait se faire pour soutenir l'agriculture au Québec. 

Voyez son entrevue juste ici:

s


Ne manquez pas Ça va bien aller, du lundi au jeudi, à 19h, à TVA.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus