Mickaël Gouin fait des confidences touchantes sur sa relation avec Léane Labrèche-Dor | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Mickaël Gouin fait des confidences touchantes sur sa relation avec Léane Labrèche-Dor

Image principale de l'article Mickaël Gouin fait des confidences touchantes
Photo : Dominic Gouin / Les Pub

Mickaël Gouin multiplie les projets. On a pu le voir récemment dans En tout cas, et on pourra bientôt le voir dans Escouade 99, où il tiendra la vedette aux côtés de son amoureuse, la comédienne Léane Labrèche-Dor. En entrevue dans nos pages, le comédien s'est ouvert sur sa relation, et sur le fait de travailler ensemble, tout en étant un couple.

• À lire aussi:
«Escouade 99»: Les acteurs de l'émission soulignent la fin du tournage

De son propre aveu, Mickaël Gouin explique que lui et Léane voulaient faire attention de ne pas toujours être sur les mêmes projets (en plus d'Escouade 99, ils ont aussi joué ensemble dans La règle de 3 et SNL Québec), mais qu'au final cela peut avoir des avantages.

«On est quand même des artistes à part entière et on tient à notre indépendance. En même temps, on a réalisé qu’on se fait tout le temps «caster» dans des affaires similaires, et on aime jouer ensemble. Alors on ne se bat plus contre ça. [...] Avant d’être des amoureux, on était des amis et on a cette dynamique sur un plateau de tournage. On est vraiment des chums et on a du fun à travailler en gang», a-t-il raconté.

• À lire aussi: Léane Labrèche-Dor fait une annonce excitante en lien avec un de ses projets

D'ailleurs, Mickaël ne tarit pas d'éloges, quand vient le temps de parler de sa douce.

«J’apprends d’elle tous les jours. C’est drôle, parce que les gens la connaissent comme la petite comique, et c’est exactement ce qu’elle est, mais je l’ai connue à l’école de théâtre, et c’est une artiste à part entière. Elle travaille de ses mains, elle a étudié en arts plastiques, elle fait de la peinture. Cette fille-là va toujours voir le côté positif des choses. Dans ce métier, c’est primordial, car pour chaque réussite, on vit beaucoup d’échecs. Léane a cette force de voir le métier comme quelque chose de plaisant, et elle est tout le temps dans l’accueil et dans le plaisir», a-t-il mentionné.

Lisez l'entrevue complète avec Mickaël Gouin dans la plus récente édition du magazine La Semaine

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus