Benoît Gagnon: pourquoi lui et son amoureuse ont décidé de se donner une seconde chance | 7 Jours
/magazines/7jours

Benoît Gagnon: pourquoi lui et son amoureuse ont décidé de se donner une seconde chance

Image principale de l'article Pourquoi ils ont choisi de se donner une 2e chance
Julien Faugère

En août 2019, Benoît Gagnon avait surpris tout le monde en annonçant que lui et Jenna, sa conjointe des huit dernières années se séparaient. Or, quelques mois plus tard, en novembre, on apprenait que les amoureux étaient de retour ensemble. Dans la plus récente édition du magazine 7 Jours, l'animateur s'est ouvert sur leur décision commune de se donner une seconde chance.

• À lire aussi: Le fils de Benoît Gagnon travaille dans ce réputé restaurant montréalais

Questionné à ce sujet, Benoît Gagnon explique avec franchise que c'est une décision qui valait la peine d'être prise, mais qui demande beaucoup de travail.

«Ce n’est pas gagné, nous ne sommes pas rendus au sommet de l’Everest encore, mais nous avons décidé de poursuivre notre relation. Parfois, nous donnons une deuxième chance à des gens que nous ne connaissons pas beaucoup, alors pourquoi ne donnerions-nous pas une nouvelle chance à l’autre lorsque nous nous aimons? Ça ne vient pas avec un sceau de garantie que tout sera parfait. Il n’y a rien de parfait. Nous avons de très bons jours et d’autres qui sont moins bons, mais nous avons des outils pour y faire face. Nous faisons attention. Pour l’instant, ça va bien; je touche du bois», a expliqué celui qu'on peut entendre à la radio tous les jours.

Toujours avec franchise, Benoît Gagnon est bien conscient que la vie de couple est un défi au quotidien.

«Nous avons décidé de faire un bout de chemin ensemble et nous souhaitons que ça aille bien. Nous faisons les efforts nécessaires pour y arriver», a-t-il cependant soutenu.

Benoît et Jenna sont les heureux parents du petit Charles, âgé de quatre ans.

Lisez l'entrevue complète avec Benoit Gagnon dans la plus récente édition du magazine 7 Jours

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus