«Je suis dans le lâcher-prise», −Saskia Thuot | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

«Je suis dans le lâcher-prise», −Saskia Thuot

Image principale de l'article «Je suis dans le lâcher-prise»,  −Saskia Thuot
Photo : Julien Faugère, TVA Publications

Entre bien, Combien vaut cette maison? Et ses nombreuses collaborations dans les médias, Saskia Thuot n’avait guère le temps de respirer. Mais cette période où tous sont appelés à s’isoler permet à l’animatrice d’enfin prendre du temps pour elle...

Vous l’avez manquée à CASA? Dès le lundi 30 mars à 21 h, TVA diffusera la seconde saison du jeu immobilier Combien vaut cette maison?, animé par Saskia Thuot. Trois participants visitent quatre propriétés et tentent d’en évaluer le prix. Après chaque visite, celui dont l’évaluation est la plus proche du prix de la maison remporte 250 $. Un total de 1000 $ est remis à chaque épisode. «La première année avait été un beau succès télévisuel, alors les gens connaissaient l’émission et voulaient y participer. Et il y a beaucoup d’agents d’immeubles qui ont communiqué avec nous afin de pouvoir montrer des maisons qui sont sur le marché.» 

Des propriétés de tous les prix, de tout acabit. «Même si on aime faire rêver, on ne veut pas que les maisons soient toujours inaccessibles! C’est le fun d’en avoir qui valent des millions sauf que, dans la vraie vie, tout le monde ne peut pas s’offrir ça. On veut qu’il y en ait également qui soient plus abordables, précise l’animatrice. Et on en a de tous les styles: des unifamiliales, des condos qui sortent de l’ordinaire... On est allés dans toutes les directions!» 

Certaines demeures vont nous en mettre plein la vue. «On a visité des maisons qui sont vraiment impressionnantes! À Montréal, ce que je trouve sympathique, c’est qu’on ne sait pas sur quoi on va tomber. On a une porte quelconque devant soi, on l’ouvre et on découvre quelque chose de complètement fou! Il y a des gens qui ont énormément de talent!»

Saskia a eu beaucoup de plaisir avec les participants. «Ce sont des gens extrêmement allumés, de vrais passionnés d’immobilier! Il y en a avec qui j’échange sur Instagram.» 

Comme eux, elle ne connaissait pas la valeur des maisons. «Quand je me prépare et que je lis les dossiers, je vois les maisons, mais je ne vois jamais à quel prix elles sont vendues. Donc, ça me permet de jouer le jeu avec les participants. Je ne connais le prix que quelques minutes avant de le révéler», explique l’animatrice, qui nous promet des revirements de situation. «C’est une belle saison!»

L’immobilier n'est plus hobby

Saskia a eu un véritable coup de cœur pour l’une des demeures où elle a emmené les participants au cours de cette deuxième saison! «C’est une maison rénovée, à Baie-D’Urfé, que je trouve extraordinaire! J’y aurais emménagé à la seconde où je l’ai vue, mais elle est beaucoup trop loin pour ma vie à moi. C’était vraiment très, très, très beau!»

Dans la vie, l’animatrice s’est intéressée à l’immobilier et à la rénovation. On se souvient d’ailleurs qu’en 2014, on avait pu la suivre à Canal Vie dans une émission de rénovation de son nouveau condo avec son ex, Pierre-Alexandre Fortin, émission intitulée Comment rénover... sans trop se chicaner!, mais cette vie est derrière elle. «J’ai fait ce que j’avais à faire plus jeune. Là, je suis toute seule et, parfois, ça demande beaucoup de courage, admet-elle. J’ai énormément de plaisir à en visiter, mais honnêtement, j’adore ma maison! Je suis bien chez moi.» 

Cela fait 15 ans qu’elle a posé ses pénates dans sa demeure de la Rive-Sud de Montréal. «Je me suis créé un beau petit cocon, j’ai un bel environnement, j’ai un voisinage extraordinaire! Tout ça compte énormément!» Et elle habite dans la même ville que Pierre-Alexandre. «Ça facilite les choses pour la garde partagée.»

Comment vit-elle la réalité actuelle?

En ces temps incertains où l’on doit se confiner chez soi, Saskia ne baisse pas les bras. «C’est une période particulière. J’arrive à lâcher prise. Mes chroniques “Mieux-être” à Salut Bonjour, je les fais dorénavant par Skype. À Deux filles le matin, des mesures ont été mises en place pour qu’on puisse continuer à travailler en respectant une certaine distance... Tout le monde va en ce sens.»

Saskia l’admet, elle aime donner des becs et des câlins. «J’arrive à ne plus le faire en ce moment. Mon cerveau a assimilé. Au début, comme tout le monde, je trouvais ça un peu irréel. En plus, on est allés en Floride avant la crise. Là, nos 14 jours de quarantaine préventive sont faits.» 

Saskia anime <em>Combien vaut cette maison?</em> le lundi à 21 h, à TVA.

Photo : Production ©

Saskia anime Combien vaut cette maison? le lundi à 21 h, à TVA.

Lors de son voyage en Floride, elle n’a pas senti de panique dans la population! «Tout semblait normal. Mais à l’aéroport, oui, tout le monde désinfectait sa place dans l’avion. On le sentait un peu plus.» De retour ici, c’était le confinement et l’incertitude. «C’est une nouvelle façon de vivre, réalise-t-elle. En ce moment, je prépare des boîtes de choses à donner pour d’éventuels besoins, je fais le ménage de mes papiers et je me repose. En temps normal, je travaille beaucoup et je ne dors pas énormément.»

Sakia en profite pour prendre soin d’elle et pratiquer des activités qu’elle aime. Pour l’animatrice, le bonheur est dans les choses simples. «Je vais marcher quotidiennement. Je prends des bains chauds, je me fais des masques, je me crème, je dors... Un verre de vin, un bon café...» D’autant plus que, la semaine dernière, ses enfants, Laurence et Simone, étaient chez leur papa et qu’elle n’avait qu’elle à qui faire plaisir. «Je suis dans le lâcher-prise en ce moment. Je donne également la chance aux enfants d’assimiler tout ça.» Sont-ils contents de ne pas avoir d’école? «Non. En ce moment, ils seraient plus heureux d’y aller. Ils ne peuvent pas voir leurs amis et sont confinés à la maison. Heureusement, l’humain est bien fait: il s’adapte à toutes les situations.»

L’écriture, une autre passion

Elle tient la chronique «Bien» dans le magazine 7 Jours et alimente un blogue. L’écriture est quelque chose qu’elle apprécie particulièrement. «J’ai commencé ma carrière en écrivant des chroniques et des entrevues avec des artistes pour le site Canoë. Et quand j’étais à Canal Vie, je rédigeais des billets sur le site de la station.» À ce jour, elle a publié deux livres, Le carnet de Saskia et Objectif poids santé après 40 ans

Côté télé, une nouvelle saison de Bien est dans l’air. Et comment ça va côté cœur pour Saskia, la femme? «La vie est bonne», répond-elle, laissant planer le mystère.

Combien vaut cette maison? Vous voulez participer?

Lors des tournages, Saskia a eu un véritable coup de cœur pour cette maison de Baie-D’Urfé.

Photo : Production ©

Lors des tournages, Saskia a eu un véritable coup de cœur pour cette maison de Baie-D’Urfé.

La production de l’émission Combien vaut cette maison? est actuellement à la recherche de candidats pour la troisième saison. Bien sûr, on veut des gens passionnés et connaisseurs en immobilier. «Des gens qui ont envie de se prêter au jeu.» Vous vous sentez interpelés? 

À lire aussi

Et encore plus