Trésors sous les mers | Secrets engloutis | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Trésors sous les mers | Secrets engloutis

Lundi le 30 mars à 21 h, Explora (Début)

Image principale de l'article Secrets engloutis
Photo : Sarah Bergeron-Ouellet

Depuis toujours, l’humanité tente de sonder les océans afin d’en percer les nombreux mystères. C’est maintenant chose faite, grâce aux technologies modernes des chercheurs de Trésors sous les mers! 

Lorsqu’on sait que 70 % de la surface de la Terre est recouverte d’eau, on comprend que notre planète bleue cache encore bien des choses. Afin de percer ces secrets, les scientifiques ont développé des technologies de plus en plus raffinées qui leur permettent d’explorer les fonds marins avec une précision inégalée.  

Ces percées ont donné lieu à des découvertes surprenantes au cœur des océans Indien et Atlantique, du Nil, du golfe du Mexique et des mers de Chine, Baltique et Méditerranée. C’est là que nous emmène Trésors sous les mers, un documentaire de National Geographic dont les 10 épisodes dévoilent les trésors historiques et scientifiques camouflés par les flots. 

Attention danger 

Des dangers sont dissimulés dans les profondeurs des océans.

Photo courtoisie : Forces Maritime du Pacifique

Des dangers sont dissimulés dans les profondeurs des océans.

Le premier épisode de la série est un trésor plutôt affolant, puisqu’il révèle les dangers dissimulés dans la plus vaste et profonde étendue d’eau de la Terre: l’océan Pacifique. Lorsqu’on «vide» cet océan à l’aide de scanneurs sous-marins, on remarque qu’il est entouré d’une longue chaîne de volcans. Responsable de 90 % des tremblements de terre sur la planète, cette ceinture de feu est aussi à l’origine des tsunamis les plus meurtriers, comme celui qui a fait 16 000 victimes au Japon en 2011.  

La faille de Cascadia, qui déchire le plancher océanique à 240 km des côtes de Vancouver, Portland et Seattle, pourrait faire vivre la même chose aux 10 millions de citoyens du nord-ouest de l’Amérique du Nord. Mise sous pression par le chevauchement de deux plaques tectoniques, cette zone de subduction de 1000 km risque de céder à tout moment, provoquant un tremblement de terre d’une magnitude de 9 sur l’échelle de Richter ainsi qu’un tsunami de cinq mètres. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois que la faille de Cascadia causerait un mégaséisme, puisque les spécialistes confirment qu’un événement semblable s’est produit le 27 janvier 1700.  

Une première mondiale 

Photo : Explora

À 180 km au nord de Kaikoura, sur la côte est de la Nouvelle-Zélande, les géologues nous permettent de constater les effets de ces séismes sur l’environnement sous-marin. À la suite d’une secousse de 7,8 en 2016, Joshu Montjoy et Alan Orpin ont pu suivre un glissement de terrain sous-marin dans le canyon de Kaikoura où ils ont prélevé les premiers échantillons post-sismiques de l’histoire. Ils ont alors découvert que 850 millions de tonnes de sédiments se sont déplacées sur une distance de 700 km, transformant radicalement le littoral.  

Le séisme de 2016 a également ajouté de la pression sur la faille d’Hikurangi, située à moins d’une centaine de kilomètres de la côte de Wellington. Depuis, les scientifiques qui étudient cette zone de subduction croient que sa rupture provoquerait le pire cataclysme depuis l’effondrement de Ruatoria, qui a entraîné une avalanche sous-marine de 3000 km3 voilà 170 000 ans.  

Une petite surprise 

La situation est encore plus inquiétante au Japon, où Kenichiro Tani a récemment fait une découverte à 70 km dans la baie de Tokyo. Alors qu’il testait sa nouvelle caméra, le volcanologue a remarqué un orifice dans le plancher océanique, qui s’est révélé être la bouche d’un volcan. Cette structure géologique a ensuite formé pas moins de cinq cônes volcaniques en cinq ans, dont un premier est déjà en activité. Si le volcan Oomuridashi se déchaîne, ce qui ne devrait pas tarder, toutes les connaissances du monde seront bien insuffisantes pour nous sauver... 

Dans les prochains épisodes 

Photo : Explora

Après avoir découvert les dangers de l’océan Pacifique, on découvre les secrets nazis disséminés aux quatre coins de la planète et on se penche sur l’histoire cachée dans le Nil et le golfe du Mexique. On part également à la recherche de grandes fortunes englouties, de célèbres navires de guerre disparus et des mondes perdus de la Méditerranée, et on s’intéresse aux mystères de l’Atlantide, de la mer de Chine et de la disparition du vol Malaysia Airlines 370.

À lire aussi

Et encore plus