Le country de Drummond | Les découvertes de Pascal Allard | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Le country de Drummond | Les découvertes de Pascal Allard

Vendredi le 3 avril à 21 h, ARTV (Début)

Image principale de l'article Les découvertes de Pascal Allard
Photo : © ARTV

Passionné de musique et d’histoire, l’auteur-compositeur-interprète Pascal Allard nous propose une incursion dans son univers avec la nouvelle série Le country de Drummond. On y rencontre de grands artistes qui ont en commun l’amour de la musique et des sonorités country. 

Des histoires, Pascal Allard en connaît des tonnes. Dès qu’on commence à discuter avec lui, il enrichit chacune de ses phrases de faits peu connus et d’anecdotes qui font rire, sourire ou s’émouvoir. Passionné de musique et d’histoire depuis sa tendre enfance, il fait rayonner partout ce qu’il appelle son «country de Drummond», et ses passions sont au cœur de la nouvelle émission d’ARTV. «Je vais y faire découvrir mon univers musical. On dit country de Drummond, mais en fait le country est universel, et ses influences viennent de partout. Ma grand-mère disait que ce style musical est comme un livre d’histoire pour les gens qui ne savent pas lire, car il nous raconte des histoires et veut dire quelque chose», mentionne l’animateur.  

«La musique est un point commun, un élément rassembleur pour tout le monde.»

Photo : © ARTV

«La musique est un point commun, un élément rassembleur pour tout le monde.»

Un style très personnel 

Pascal Allard a imaginé le concept du Country de Drummond et a bien l’intention de nous présenter une émission à son image. «J’adore la musique et toute son histoire; les gens qui m’entourent en sont très conscients. J’ai un parcours de vie hétéroclite qui m’a amené à toucher à plusieurs choses, dont la télé. J’aime les concepts éclatés et différents, mais qui ont du contenu. C’est ce que j’ai voulu faire dans l’émission: on y trouve des sketchs, des entrevues, des bouts d’histoires, des numéros musicaux, etc. C’est un beau mélange qui se veut anecdotique et drôle», soutient l’animateur.  

Le nom country de Drummond qu’utilise Pascal Allard fait référence à cette région du Québec, mais, comme le raconte l’animateur, le concept s’adresse à des gens de partout. «Ce terme inventé fait référence à un genre qui s’applique bien aux artistes de la région et qui a été repris par des artistes qui ne sont pas nés — ou qui n’ont pas grandi — à Drummondville. Le country de Drummond est une tendance qui s’apparente beaucoup aux sonorités californiennes. D’ailleurs, dans l’émission, je vais faire des parallèles entre les artistes d’ici et ceux d’ailleurs.» 

Sept épisodes, sept univers 

Chaque épisode porte sur un artiste différent. Par l’entremise de capsules humoristiques ou sérieuses, on découvre des aspects moins connus et plus personnels de ces chanteurs et chanteuses qui partagent le même amour de la musique. «La musique est un point commun, un élément rassembleur pour tout le monde. Non seulement je présenterai la carrière et la vie des artistes, mais je ferai aussi découvrir différents instruments, dont je jouerai», souligne Pascal Allard. 

Les Trois Accords

Photo : Toma Iczkovits

Les Trois Accords

Les artistes en vedette dans la série sont la famille Bessette, Gaston Mandeville, Les Trois Accords, Kaïn, Georges Hamel, Gildor Roy ainsi que la famille Martel: Noëlla, Marcel et Renée. Des membres de leurs familles, des amis et d’autres artistes connus qui ont travaillé avec eux nous en apprennent plus sur leur travail et leur personnalité. «Il y a tellement de choses que les gens ignorent sur ces grands artistes d’ici. Je pense entre autres à Marcel Martel et à Noëlla. Au début, c’était elle la vedette... Le country, c’est de belles histoires, et j’ai envie de les raconter. Cette émission est pour moi le plus beau des cadeaux, car j’ai la chance d’intéresser les gens à la musique et à ces grands artistes.»  

Gildor Roy

Photo : Bruno Petrozza

Gildor Roy

La chanson qui a tout changé 

Pascal Allard a collaboré à plusieurs émissions de télévision et fait de la musique depuis de nombreuses années. C’est toutefois surtout grâce à sa chanson Je voulais marier Renée Martel qu’il s’est fait connaître.

À lire aussi

Et encore plus