Olivier Primeau commente l'impact du coronavirus dans l'industrie de l'événementiel | 7 Jours
/magazines/7jours

Olivier Primeau commente l'impact du coronavirus dans l'industrie de l'événementiel

Image principale de l'article Olivier Primeau commente l'impact du coronavirus
Bruno Petrozza

Le magazine Dernière Heure compte désormais sur la présence d'un tout nouveau chroniqueur, nul autre qu'Olivier Primeau. Chaque mois, l'homme d'affaires, reconnu pour son franc-parler et son audace, fera un éditorial sur un sujet de son choix et pour sa première chronique, la crise du coronavirus s'imposait par elle-même. Voici ce que notre nouveau collaborateur avait à dire sur le sujet.

• À lire aussi: Martin Juneau s'ouvre en toute franchise sur la crise en restauration

Olivier Primeau travaille dans le milieu de l'événementiel depuis plusieurs années. Âgé de 34 ans, il est propriétaire, avec sa famille, des produits Beach Day Every Day, en plus d'être promoteur et producteur de plusieurs festivals un peu partout au Québec. Depuis plusieurs semaines déjà, il remarque les impacts et les répercussions qu'a la crise du coronavirus, qui frappe évidemment de plein fouet son industrie. De nombreux événements culturels, dont plusieurs festivals, sont désormais annulés.

«Vous ne vous imaginez pas les complexités liées à l’annulation d’un événement de cette envergure! Avant tout, la mise en place d’un festival digne de ce nom exige un minimum d’un an d’organisation, et ce, dans la mesure où le festival en question est en activité depuis plusieurs années. Dans bien des cas, il faut prévoir au moins deux ans de préparation incluant la recherche du site, l’obtention des autorisations de la Ville, la recherche de commanditaires, le recrutement d’une équipe d’au moins 30 ou 40 personnes à temps plein et de 1000 à 2000 personnes supplémentaires pendant le week-end du festival», a illustré l'homme d'affaires dans sa chronique. Une annulation de la sorte représente donc «plusieurs mois de travail jetés à l'eau».

• À lire aussi: Coronavirus: toutes ces vedettes demandent aux Québécois de rester à la maison

• À lire aussi: En pleine quarantaine, Céline s'adresse à ses fans

Même s'il est un peu stressé, celui qui se qualifie d'«éternel positif» garde espoir en vue de la saison des festivals, qui est imminente.

«En attendant, prenez soin de vous, et comme on dit chez nous: Beachdayeveryday», a lancé Olivier Primeau.
  

Lisez la chronique complète d'Olivier Primeau dans la plus récente édition du magazine Dernière Heure, avec un nouveau look, mais toujours aussi mordant et inusité  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus