Martin Juneau s'ouvre en toute franchise sur la crise en restauration | 7 Jours
/magazines/7jours

Martin Juneau s'ouvre en toute franchise sur la crise en restauration

s

Le monde de la restauration est un univers toujours assez précaire, mais la situation est d'autant plus difficile récemment, alors que la crise du coronavirus force plusieurs établissements à travers la province à adapter leur offre ou bien, carrément, fermer leurs portes.

• À lire aussi: Coronavirus: toutes ces vedettes demandent aux Québécois de rester à la maison

En entrevue avec Anaïs Guertin-Lacroix, Martin Juneau s'est confié, en toute honnêteté, sur la crise qui frappe actuellement le monde de la restauration. Il faut savoir que son restaurant, le Pastaga, Vin nature & restaurant, offre désormais des mets pour emporter pour tenter tant bien que mal de garder sa tête hors de l'eau.

«On a été super réactifs, on l'a vu venir. Le monde de la restauration tel qu'on le connait s'écroule, mais nous, on a décidé de revirer de bord à 180 degrés, et au lieu de servir des gens ici sur place dans la salle à manger, [on a choisi] de fermer la salle et d'offrir des plats pour emporter, des plats take-out», a expliqué le chef.

D'ailleurs, il s'est dit très surpris du «petit phénomène» que vit son restaurant.

«On a décidé de se retrousser les manches et d'offrir des plats pour emporter et jusqu'à date la réponse est exceptionnelle. [...] On est très achalandé. En ce moment, on est presque aussi occupé que dans les temps réguliers», a souligné Martin Juneau, précisant le tout est fait «dans les règles de l'art» et que toute l'équipe est «particulièrement prudente».

Les commandes pour emporter sont d'ailleurs la meilleure façon d'encourager les restaurateurs, en ce moment, selon lui.

«Une fois par semaine, si on commande du resto, en tant que citoyen, si on a les moyens de le faire, parce que je sais que c'est pas tout le monde qui peut se le permettre, mais les commerçants vont être archi contents et ce serait une bonne action pour les commerces locaux», a-t-il précisé, en mentionnant qu'il a lui-même commandé des plats dans divers établissements montréalais au courant des derniers jours.

• À lire aussi: Coeur de Pirate compose une chanson pour inciter les gens à rester chez eux pendant la crise du coronavirus

Pour ce qui est des restaurants fermés, il mentionne que plusieurs offrent la possibilité d'acheter un certificat-cadeau, qui pourra être utilisé quand toute cette situation sera terminée.

Même si la crise économique de 2008 avait grandement ébranlé le monde de la restauration, Martin Juneau estime qu'il s'agit en ce moment d'une crise exceptionnelle, allant jusqu'à la qualifier de «jamais vue», à cause de l'inconnu qui se dresse à l'horizon.

Selon lui, une fois cette dure période traversée, plusieurs établissements risquent de fermer leurs portes... dont peut-être même le sien.

«On disait toujours qu'il y a trop de restaurants pour la main-d'oeuvre qualifiée. Il va y avoir une épuration, malheureusement, c'est ce qui va se passer. Et on risque de faire partie de ceux qui ferment. Pas parce qu'on est moins bons, mais parce que la réalité financière fait en sorte qu'il y a ce risque-là. [...] Pour l'instant, les sous rentrent, on fait travailler nos employés clés, mais je sais pas combien de temps ça peut durer», a-t-il mentionné, lucide.
 

Visionnez l'entrevue complète ci-dessous: 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus