Ginette Reno raconte avec franchise comment une de ses chansons lui a sauvé la vie | 7 Jours
/magazines/7jours

Ginette Reno raconte avec franchise comment une de ses chansons lui a sauvé la vie

Image principale de l'article Une de ses chansons lui a sauvé la vie
Capture d'écran

Ginette Reno a le don de nous émouvoir, et ce fût encore le cas lors de son passage, ce dimanche, à l'émission La vraie nature, alors qu'elle faisait partie des trois invités, aux côtés de Michel Barrette et Mehdi Bousaidan. Fidèle à son habitude, la chanteuse s'est livrée avec vulnérabilité et sincérité.

• À lire aussi: «La vraie nature»: Mehdi Bousaidan revient avec émotion sur son dernier souvenir avant son départ de l'Algérie

• À lire aussi:
Mélissa Bédard revient avec beaucoup d'émotion sur le tragique décès de sa mère

Parmi les nombreux succès qui figurent dans le catalogue impressionnant de Ginette Reno, il y a toujours une chanson qui sort du lot, toutes ses années plus tard, soit Je ne suis qu'une chanson. La chanson est populaire encore à ce jour, mais pour l'artiste, c'est beaucoup plus que ça, car Ginette est catégorique: cette chanson lui a sauvé la vie.

«J'avais 750 000$ dans le rouge, ça faisait sept ans. Quand j'ai fait Je ne suis qu'une chanson, là j'ai mis ma maison [à vendre], tout. J'avais plus rien. Je perdais tout. Pour entrer dans mon argent, ça me prenait à peu près 50 à 75 000 copies. J'en ai vendu 400 000», a-t-elle raconté avec émotion et fierté.

 

Capture d'écran



• À lire aussi: Voici la surprise que Ginette Reno réservait aux coachs de «La Voix»

La même année, en 1980, Ginette Reno rafle plusieurs prix au Gala de l'ADISQ grâce à cette pièce. Elle fait un tour du chapeau en remportant interprète féminine de l'année, microsillon de l'année - Populaire et microsillon le plus vendu.

Justement, autour d'un piano avec les autres invités, l'animateur Jean-Philippe Dion montre à Ginette Reno ses remerciements lors de cette fameuse soirée.

 

Capture d'écran



Contrairement à la Ginette Reno volubile que le public connait si bien, on a pourtant affaire à une femme timide et de peu de mots, alors qu'elle lance simplement: «Je suis profondément gênée. Je vous remercie beaucoup», avant de quitter rapidement la scène.

En regardant ses images, la chanteuse de 73 ans se remémore qu'elle se sentait «mal à l'aise».

«Je suis toujours gênée. Tout me demande un effort, tu serais surpris. J'étais mal à l'aise. Je regardais ça, pis je me disais ''fuck!''. T'es dans le trou pis... ça, le monde, ils le savent pas», a-t-elle expliqué, avant d'entonner la chanson, au grand plaisir de Michel Barrette et Mehdi Bousaidan.

Voyez l'extrait complet ci-dessous: 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus