«Ce rôle a vraiment de la chair autour de l’os» -Marc-André Grondin | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

«Ce rôle a vraiment de la chair autour de l’os» -Marc-André Grondin

L’acteur dans la peau de son personnage Vincent Gamache.
Photo : Sébastien St-Jean, Agence QMI

L’acteur dans la peau de son personnage Vincent Gamache.

Plus de sept ans après L’affaire Dumont, Marc-André Grondin renoue avec le réalisateur Podz dans Mafia inc., film dans lequel il prête ses traits à Vincent Gamache, un homme cruel et redoutable travaillant pour la mafia italienne à Montréal. L’acteur nous parle de son rôle et de sa nouvelle passion pour le métier de producteur. 

Librement inspiré du livre Mafia inc., écrit par André Cédilot et André Noël et publié en 2010, ce film de Podz est une fiction s’inspirant de faits réels illustrant la relation houleuse entre les familles Gamache et Paternò. Délaissé par son père (Gilbert Sicotte), qui est le tailleur attitré du clan Paternò — une famille haut placée au sein de la mafia italienne à Montréal —, le jeune Vincent Gamache (Marc-André Grondin) se lie d’amitié avec Giaco (Donny Falsetti), l’aîné du parrain Frank Paternò (Sergio Castellitto). De fil en aiguille, Vincent en vient à travailler pour ce dernier et finit par développer de plus grandes affinités avec le clan italien qu’avec les membres de sa propre famille. Il garde néanmoins le contact avec sa sœur Sofie (Mylène Mackay). Toutefois, après un coup audacieux, la confiance des membres de la mafia à l’égard de Vincent sera ébranlée. «Vincent n’existe pas dans la vraie vie. Il est l’amalgame de personnes réelles et de différentes situations vécues qui constituent un seul et même personnage. Ce rôle a vraiment de la chair autour de l’os. Vincent est un homme brisé qui vit avec des cicatrices. Il se croit tout permis parce qu’il a la dope, les filles, le cash, les voyages et les guns. Il est toutefois beaucoup plus qu’un simple criminel. C’est un personnage nuancé qui traîne derrière lui un passé trouble et auquel on finit par s’attacher», souligne Marc-André Grondin. 

Discrétion voulue

Ne jouant pas le jeu du vedettariat, Marc-André Grondin s’est toujours fait discret sur sa vie privée. Une discrétion voulue qui, à son avis, lui permet de mieux se fondre dans la peau de ses personnages. «Les gens me disent souvent que, lorsqu’ils me voient jouer, ils ne pensent qu’à mon personnage. Les gens ne savent pas grand-chose sur moi et c’est bien ainsi.» De plus, le comédien est toujours heureux de décrocher de beaux rôles au cinéma et à la télévision. «Je remercie Podz de m’avoir donné l’occasion de tenir des rôles comme ceux de Michel Dumont dans L’affaire Dumont et de Vincent Gamache dans Mafia inc. Je ne crois pas être le premier nom qui vient en tête pour jouer ce type de personnage. Podz avait envie de m’amener ailleurs, et c’est réussi.» 

Une passion pour la production

Alors qu’on peut aussi le suivre dans la télésérie Fragile sur l’Extra de Tou.tv, Marc-André Grondin déclare ne pas avoir d’autres projets à venir comme acteur en 2020. L’artiste prévoit plutôt consacrer son temps à sa nouvelle passion pour le métier de producteur. «Ces dernières années, j’ai été producteur associé sur la série L’imposteur, à TVA. En ce moment, je n’ai pas ma maison de production, mais je continue de travailler comme producteur sur différents projets télé. Je ne peux pas dire de quoi il s’agit, car ces annonces reviennent aux diffuseurs. Il y a des projets plus avancés que d’autres et, dans la dernière année, j’ai plus été producteur qu’acteur. J’ai beaucoup de plaisir à créer des shows et à former des équipes de gens que je trouve talentueux. En ce moment, j’ai plein de choses sur la table. Je travaille aussi, depuis quelques années, sur un projet de série avec mon ami Jay Baruchel. Hélas, ce sont souvent les plus beaux projets qui sont les plus longs à monter!» conclut l’artiste, qui n’a visiblement pas le temps de s’ennuyer.

À lire aussi

Et encore plus