Le procès d'Éric Salvail s'ouvre lundi | 7 Jours
/magazines/7jours

Le procès d'Éric Salvail s'ouvre lundi

Image principale de l'article Le procès d'Éric Salvail s'ouvre lundi
Photo: Ben Pelosse, Le Journal de Montréal

Le procès pour agression sexuelle de l’animateur déchu Éric Salvail s’ouvrira lundi matin au palais de justice de Montréal.

• À lire aussi: L'affaire Éric Salvail en 10 dates importantes

Quatre jours d’audience ont été prévus pour entendre la cause de l’ancienne vedette de la télévision québécoise.  

Salvail avait initialement prévu avoir un procès devant juge et jury, mais il a changé d’idée en novembre dernier, requérant désormais que seul un magistrat de la Cour du Québec tranche quant à sa culpabilité ou son innocence. C’est donc le juge Alexandre Dalmau qui présidera le procès de l’ex-animateur de 50 ans.  

Ce dernier est inculpé d’agression sexuelle, de séquestration et de harcèlement à l’égard d’un autre homme. Le plaignant est Donald Duguay, aujourd’hui âgé de 44 ans. Selon le mandat d’arrestation, les crimes allégués remonteraient à 1993, alors que les deux hommes étaient de jeunes adultes.  

Les accusations contre Salvail n’ont toutefois été déposées qu’il y a un an.  

#MoiAussi 

À l’automne 2017, dans la foulée du mouvement #MoiAussi, le célèbre animateur avait fait l’objet d’une série de reportages de La Presse qui faisaient état d’allégations d’inconduite sexuelle à son égard. Salvail a disparu du paysage télévisuel depuis.  

La plainte formulée par Donald Duguay est toutefois la seule qui a été retenue par le Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Éric Salvail a dû se présenter devant le tribunal pour la première fois, l’automne dernier, dans le cadre de son enquête préliminaire. Il s’agit d’une procédure que les avocats utilisent pour tester la preuve contre l’accusé.  

Le plaignant et quatre autres personnes avaient alors témoigné devant le juge Pierre E. Labelle, au centre judiciaire Gouin, à Montréal.  

Stoïque et sérieux 

Durant ces deux jours d’audience, le résident de la Rive-Sud était stoïque et très sérieux, ce qui contrastait avec le personnage charismatique et exubérant que le public a connu au petit écran.  

Après avoir entendu les témoignages, dont le contenu est pour le moment frappé d’une ordonnance de non-publication, le magistrat a estimé que la preuve était suffisante pour que Salvail subisse un procès.  

La Couronne est représentée par Me Amélie Rivard, tandis que Me Michel Massicotte défend l’accusé.  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus