Le bon docteur | Un patron intraitable | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Le bon docteur | Un patron intraitable

Jeudi le 20 février à 20 h, TVA

Même si le Dr Han (Daniel Dae Kim) ne trouve rien à redire sur les compétences de Shaun (Freddie Highmore), il compte le muter dans un autre service.
Photo : Getty Images

Même si le Dr Han (Daniel Dae Kim) ne trouve rien à redire sur les compétences de Shaun (Freddie Highmore), il compte le muter dans un autre service.

Le Dr Jackson Han, le nouveau chef du service de chirurgie, fait une entrée remarquée à l’hôpital St-Bonaventure. Après avoir exigé que Neil se charge personnellement du bilan de santé d’un riche patient, il annonce à Shaun qu’il ne sera plus chirurgien à cause de son manque d’habiletés sociales. 

Dans la foulée de l’enquête sur les événements survenus lors de la mise en quarantaine de l’urgence, la commission de discipline a ordonné au Dr Marcus Andrews d’embaucher un chef au service de la chirurgie. Conséquemment, au début de cet épisode réalisé par Freddie Highmore, l’interprète de Shaun, Marcus attend que le Dr Jackson Han arrive au repas de bienvenue organisé en son honneur dans une salle de conférence de l’hôpital. Allegra Aoki, la présidente du conseil d’administration, est également présente et déplore le retard de Han, car elle craint que le fait de lui avoir déroulé le tapis rouge pour qu’il accepte le poste lui soit monté à la tête. 

La première impression 

Le Dr Han ne se présente pas à la petite fête organisée en l’honneur de son arrivée.

Photo : David Bukach

Le Dr Han ne se présente pas à la petite fête organisée en l’honneur de son arrivée.

On découvre peu après pourquoi le Dr Han n’est pas à son repas de bienvenue. Depuis la galerie d’observation du bloc opératoire, il regarde la chirurgie pratiquée par Audrey, Claire et Shaun sur un bébé né avec les intestins hors de l’abdomen. Quand Audrey prie une infirmière d’appeler en renfort le chirurgien pédiatrique de garde, le Dr Han se présente et annonce qu’il les aidera. Une fois prêt à opérer, il demande à une infirmière de lancer la musique. Dès qu’elle voit la réaction de Shaun, Claire mentionne qu’elle a peur que la musique les déconcentre un peu, mais le chef de la chirurgie réplique que lui en a besoin pour bien travailler.  

Au cours de cette première intervention sur la fillette née avec des anomalies congénitales qui mettent sa vie en danger, le Dr Han n’a aucune raison de douter des compétences de Shaun. Au contraire, à plusieurs reprises dans les heures qui suivent, il est impressionné par les solutions novatrices que le jeune homme propose pour sauver la petite Persephone. En revanche, quand il apprend que Shaun a dit à Diane Monroe que les antidépresseurs qu’elle prenait au début de sa grossesse sont peut-être responsables des malformations de sa fille, il lui ordonne de ne plus jamais parler à Diane et à son mari, Nigel.  

Pas de discussion 

Audrey a beau prendre la défense de Shaun, le nouveau patron estime que son manque d’habiletés sociales est un handicap et que Shaun n’a pas sa place dans son service. Ainsi, à la fin d’une journée de travail, le Dr Han explique à Shaun qu’il s’est entretenu avec le responsable des internes en anatomopathologie et qu’ils pensent tous deux que le jeune homme a le profil requis pour son service. Shaun rétorque que c’est la chirurgie qui l’intéresse, mais le Dr Han ne lui laisse pas le choix. S’il désire rester à l’hôpital St-Bonaventure, ce sera en tant qu’interne en anatomopathologie. 

Shaun n’est pas le seul qui est obligé d’agir selon le bon vouloir du Dr Jackson Han. En effet, sans consulter Neil, le chef de service a annulé l’opération prévue à son horaire pour qu’il fasse le bilan de santé de Minesh Goyal, un riche homme d’affaires. Minesh n’a aucune raison de croire qu’il est malade, mais il tient à s’en assurer, car son père est mort subitement alors qu’il était en grande forme. 

Neil se penche sur le cas de Minesh Goyal (Ravi Kapoor), un homme d’affaires plus malade qu’il n’y paraît.

Photo : David Bukach

Neil se penche sur le cas de Minesh Goyal (Ravi Kapoor), un homme d’affaires plus malade qu’il n’y paraît.

La batterie de tests réalisée par Neil, Morgan et Alex révèle la présence d’une tumeur située dans un endroit difficile à atteindre. Si Neil tente de l’enlever, Minesh risque la paralysie, mais si le chirurgien ne fait rien et que la tumeur est maligne, le patient mourra dans quelques mois. 

UN COMBAT QUOTIDIEN 

Aaron (Richard Schiff) pourrait se faire un ami... malgré lui.

Photo : David Bukach

Aaron (Richard Schiff) pourrait se faire un ami... malgré lui.

Une portion de l’intrigue est consacrée à Aaron et à ses interactions avec Larry Childs, un patient de la clinique où il reçoit sa chimiothérapie. Les deux hommes ont un gliome cérébral, mais leur façon de gérer ce qui leur arrive est diamétralement opposée. Tandis qu’Aaron ne souhaite pas apprendre à connaître les personnes qu’il croise durant ses traitements à la clinique, Larry pense qu’ils doivent se soutenir, car ils souffrent de la même tumeur. En dépit des efforts d’Aaron pour garder ses distances, Larry profite de chacune de leurs rencontres pour engager la discussion et lui rappeler qu’il n’est pas obligé d’affronter la maladie tout seul. 

 

À lire aussi

Et encore plus