Télé-prescription | Pour survivre à l’hiver | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Télé-prescription | Pour survivre à l’hiver

Malgré leur réputation d’amoureux de la neige, les Québécois sont nombreux à combattre le blues de l’hiver. Heureusement, la télé est toujours là pour les aider! 

Partager sa déprime 

Eve Landry et Geneviève Schmidt, Conseils d’amis.

Photo : Arianne Bergeron

Eve Landry et Geneviève Schmidt, Conseils d’amis.

Lorsqu’on confie ses problèmes à un proche, on se donne la chance d’alléger notre fardeau assez longtemps pour chercher une solution. De plus, on a droit à un moment de divertissement et à de précieux conseils — qu’on trouve également dans Conseils d’amis! Qu’il s’agisse de relations amoureuses, familiales ou sexuelles, ou de trucs pour se remettre d’une gueule de bois, les huit tandems d’artistes de cette série nous offrent des points de vue variés sur les petites et les grandes questions du public. Si on n’a pas d’ami de confiance à portée de main, on peut donc se tourner vers l’ouverture d’esprit et l’humour de vedettes telles que Marie Soleil Dion, Fabien Cloutier, Eve Landry et Antoine Vézina! 

(À Canal Vie et sur Club illico) 

Chercher la lumière 

David Bernard, Direction la mer.

Photo : © Évasion

David Bernard, Direction la mer.

Tous les spécialistes s’entendent pour dire que la luminothérapie est une excellente façon de combattre la dépression hivernale. Ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir une lampe spéciale peuvent tout de même avoir droit à une dose de soleil grâce à Direction la mer, dont la quatrième saison nous emmène sur les plus belles plages de la Floride. Bien que ces épisodes animés par David Bernard ne remettent pas vraiment notre horloge biologique à l’heure, ils nous permettent de faire une petite pause de l’hiver en passant une heure par semaine sous les palmiers. On oublie vite le froid et la grisaille quand on découvre la nourriture, les activités et les paysages ensoleillés du Sunshine State! 

(À Évasion et sur Club illico) 

Bien s’équiper 

En pleine tempête

Photo : Canal D

En pleine tempête

Les personnes qui détestent le plus l’hiver sont souvent celles qui refusent d’investir dans des vêtements chauds et de bons outils. Les déneigeurs du docuréalité En pleine tempête les connaissent bien, puisque ce sont à elles qu’ils doivent venir en aide dès que tombe le premier flocon! Appelés à dégager les routes de Roxboro, de Ville-Marie ou de Saint-Bruno-de-Montarville, ces travailleurs du froid sont toujours désolés de croiser des piétons blessés ou des automobilistes coincés dans la neige sans pelle ni pneus d’hiver. Leur expérience nous apprend à devenir des utilisateurs de la route plus responsables, qui ne se retrouveront pas à l’hôpital à chaque dérapage! 

(À Canal D, sur CanalD.com et Club illico) 

Apprendre la gratitude 

Mylène St-Sauveur, Nordik.

Photo : © TV5

Mylène St-Sauveur, Nordik.

Les Québécois ont la chance immense de vivre quatre saisons très différentes, ce qui est loin d’être le cas partout sur la planète. On en a la preuve lorsqu’on regarde la série documentaire Nordik, qui dévoile comment les citoyens de différents pays vivent leur saison hivernale. Tandis qu’elle nous fait découvrir la douceur de l’hiver argentin, le froid mordant de Yellowknife et la météo imprévisible du Chili, entre autres, l’animatrice Mylène St-Sauveur ne se contente pas d’exposer les particularités de chaque région: elle nous permet aussi de réaliser à quel point nous sommes privilégiés de connaître un hiver court, froid et enneigé, même si on a souvent l’impression qu’il dure une éternité! 

À TV5, et sur TV5Unis.ca et Tou.tv Extra 

Trouver son sport d’hiver 

Conquérants des glaces

Photo : Michel Legendre

Conquérants des glaces

Maintenant qu’on a un bon manteau, des bottes doublées et un équipement de secours, on peut s’initier aux sports d’hiver afin de comprendre pourquoi certains aiment tant la neige. On pense tout de suite au bon vieux ski, à la raquette et à la luge, mais les héros de Conquérants des glaces ont une passion beaucoup plus originale: la course de canot à glace, inspirée par notre héritage amérindien. En suivant les équipes Spektrum, Blaxton-Latulippe et Océan au cours d’une saison de course, ce docuréalité nous en apprend plus sur les exigences physiques, mentales et matérielles de ce sport extrême chargé d’histoire. On comprend ainsi qu’il y a des sports d’hiver plus intéressants que d’autres et que chacun peut y trouver son compte! 

(À Historia) 

 

 

 

À lire aussi

Et encore plus