Guylaine Tremblay: sa mère révèle quel genre d’enfant elle était | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Guylaine Tremblay: sa mère révèle quel genre d’enfant elle était

Image principale de l'article Sa mère révèle quel genre d’enfant elle était
Julien Faugere

Dans la plus récente édition du magazine La Semaine, Guylaine Tremblay a décidé de rendre hommage à sa mère, Aline Lavoie. Pour le 80e anniversaire de cette dernière, le duo a pris part, ensemble, à une session photo ainsi qu'une entrevue au cours de laquelle on en apprend plus sur leur relation et sur le type d'enfant qu'a été la comédienne.

• À lire aussi: Guylaine Tremblay révèle ce qui fait en sorte que son couple dure

«Elle était très bonne en lecture et elle aimait les arts. Jouer dehors, ce n’était pas son fort! À l’école, elle était studieuse. [...] Bébé, je la mettais dans un parc avec une boîte de jouets. Elle s’assoyait sur la boîte, prenait un livre et faisait semblant qu’elle savait lire... Je me souviens d’un jour où j’avais écrit Joyeux Noël dans un miroir avec de la neige artificielle. Avant même de savoir écrire, Guylaine avait reproduit les lettres sur une feuille», a laissé savoir d'emblée Mme Lavoie.

En plus d'un intérêt déjà marqué pour les arts, la jeune Guylaine était également une enfant intense sur le plan des émotions. Sa mère se rappelle un souvenir en particulier qui illustre bien cela.

«[...] Je me souviens: elle avait tellement pleuré quand Kennedy a été assassiné! Elle était toute petite, mais elle pleurait! Elle avait trois ans...», s'est-elle remémoré.

«Oui, je pense que je ressentais toute la tristesse», a simplement souligné Guylaine Tremblay, qu'on peut voir tous les lundis à TVA dans la série En tout cas.

• À lire aussi: «Je me sens encore comme une jeune actrice» -Guylaine Tremblay

Aînée de sa fratrie, Guylaine estime qu'il s'agit de «la place la plus poche au monde». «Il faut déblayer pour les autres», a-t-elle expliqué en riant.

De son côté, sa mère reconnaît qu'à l'adolescence, sa fille avait un désir de s'affirmer.

«Elle était tenace! Mais bon, rebelle, c’est un grand mot...», a-t-elle fait savoir.
  

Lisez l'entrevue complète avec Guylaine Tremblay et sa mère dans la plus récente édition du magazine La Semaine

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus