2019: une année royale haute en couleur | 7 Jours
/magazines/lasemaine

2019: une année royale haute en couleur

Le moins qu’on puisse dire, c’est que 2019 a été mouvementée pour la royauté: des couronnements du roi de la Thaïlande et de l’empereur japonais à la déchéance du prince Andrew, en passant par des naissances et des mariages très médiatisés, l’année a été ponctuée par des émotions en montagnes russes. Voici justement un bilan de quelques-uns de ces moments marquants. 

Les Windsor autour du monde  

Du premier voyage officiel d’Archie au soutien de la famille royale aux victimes d’une tuerie, les Windsor ont parcouru le monde pour remplir leurs devoirs. Ils ont été adulés par les foules et mitraillés par les photographes à chaque instant. 

Sur le site d’un drame 

Photo : Getty Images

Le 15 mars, une attaque terroriste de l’extrême droite contre deux mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, fait 51 morts et 49 blessés. À peine un mois plus tard, le prince William — au nom de la souveraine, qui est aussi reine de ce pays membre du Commonwealth — a fait une visite de deux jours sur les lieux de la tuerie afin de parler aux survivants, aux familles des victimes et aux premiers répondants. Quelques mois plus tard, ce fut au tour de son père, Charles, et de la duchesse Camilla de s’y rendre. Le prince de Galles a, entre autres, tenté de consoler des victimes en leur expliquant que son parrain, Lord Louis Mountbatten, avait été assassiné lui aussi lors d’un attentat terroriste en 1979. 

Une première historique 

Photo : Getty Images

Le prince Charles et son épouse, Camilla, ont entamé le 24 mars la toute première visite officielle d’un membre de la famille royale britannique sur l’île socialiste de Cuba... en mal d’investissements étrangers. L’héritier du trône — qui a d’ailleurs souligné cette année ses 50 ans en tant que prince de Galles — a, entre autres, déposé des fleurs devant le monument de José Marti, le grand héros cubain, sur la place de la Révolution. Le couple royal a aussi visité une centrale solaire financée en partie par des fonds britanniques, la plus grande de son genre dans les Caraïbes. Ils ont également assisté à un spectacle de ballet, dans le Grand Théâtre de La Havane, et fait un tour du Centre d’immunologie moléculaire, une des fiertés de la biotechnologie cubaine. 

Un premier voyage en famille 

Lors de leur visite en Afrique du Sud, en octobre, le couple a rencontré Graça Machel, la veuve de Nelson Mandela.

Photo : Getty Images

Lors de leur visite en Afrique du Sud, en octobre, le couple a rencontré Graça Machel, la veuve de Nelson Mandela.

Harry, Meghan et bébé Archie, alors âgé de quatre mois, ont effectué un premier voyage en famille, au nom de Sa Majesté, de la fin septembre au début octobre en Afrique du Sud. Ils ont amorcé leur voyage de 10 jours dans la ville du Cap, où ils ont, entre autres, fait la rencontre du Prix Nobel de la paix Desmond Tutu. Harry s’est aussi rendu en Angola pour marcher sur les traces de sa mère, Diana, à un endroit où il y a un programme de déminage; il a aussi visité un hôpital orthopédique. Le duc et la duchesse ont conclu leur tournée le 2 octobre par une rencontre avec Graça Machel, la veuve de Nelson Mandela. C’est aussi en marge de ce voyage qu’ils ont fait part publiquement de leur désarroi face au harcèlement médiatique dont ils étaient la cible. 

Les Cambridge au Pakistan 

Photo : Getty Images

Le 14 octobre, c’était au tour des Cambridge de partir en visite officielle. Le couple a fait un voyage de quatre jours au Pakistan, un pays sous haute tension, sans leurs enfants, par mesure de sécurité. C’était la première fois qu’un membre de la famille royale britannique foulait le sol pakistanais depuis 13 ans, soit depuis le voyage de Charles. Le duc de Cambridge a, bien sûr, comme son frère, profité de l’occasion pour rendre hommage à sa mère, Lady Di, pour qui ce pays a toujours eu une signification particulière, allant même jusqu’à y créer une unité de chirurgie cardiaque.  

Asie: De nouvelles têtes couronnées 

De nouveaux visages ont fait leur entrée dans le monde de la royauté, parfois avec un certain fracas — tel Rama X —, parfois en grande pompe en suivant des traditions millénaires — comme ce fut le cas pour Naruhito. 

Thaïlande : Rama X monte sur le trône 

Photo : Getty Images

Rama X est devenu roi de la Thaïlande. Membre de la dynastie Chakri, qui règne depuis 1782, il remplace Rama IX, mort en 2016 après 70 ans au pouvoir. Les fastes cérémonies de son couronnement public se sont déroulées sur trois jours, en mai. Le règne de Rama X, nommé par la junte militaire qui contrôle le pays, débute dans la controverse: une centaine de gens sont incarcérés pour lèse-majesté; un homme condamné à 35 ans de prison pour des critiques contre le roi sur Facebook; deux militants républicains réfugiés au Laos assassinés... Et le 21 octobre, il a répudié et emprisonné sa concubine officielle, Sineenat Bilaskalayani, déchue de son rang. 

Japon : Intronisation du nouvel empereur, Naruhito 

Photo : Getty Images

Le 22 octobre, Naruhito prend officiellement la place de son père, Akihito, resté 30 ans sur le trône. Il est intronisé 126e emprereur du Japon lors d’une somptueuse cérémonie au Palais impérial de Tokyo, en présence de 2000 invités, dont des chefs d’État et dignitaires de 180 pays. La cérémonie a été suivie d’un banquet impérial avec environ 400 convives. L’intronisation du nouvel empereur est aussi l’occasion d’amnistier 550 000 citoyens ayant reçu des amendes diverses pour des violations du code de la route ou autres infractions jugées mineures.  

Deux mariages et... un anniversaire 

Au chapitre des événements heureux, il serait dommage de passer outre un anniversaire et deux mariages qui ont retenu l’attention au cours des 12 derniers mois. 

Prince Louis : le premier anniversaire! 

Photo: Instagram officiel de Kensington Palace

Le 23 avril, pour son premier anniversaire, le prince Louis, troisième enfant de Kate et du prince William, est devenu la star d’une série de photos croquées par sa célèbre maman dans le jardin de la résidence de Norfolk de la famille royale. L’adorable bambin y montre avec une joie évidente ses deux dents du bas.Cela dit, bien que les détails des célébrations familiales pour l’anniversaire de Louis n’aient pas été dévoilés, il faut savoir que c’était un moment où la famille royale allait vivre bien des événements, dont le 93eanniversaire de naissance de la reine et l’arrivée imminente du premier enfant du prince Harry et de Meghan.  

Prince Jean-Christophe Napoléon et comtesse Olympia von Arco-Zinneberg : sur les traces de leurs ancêtres 

Photo : Getty Images

Voici un mariage qui se distingue par son côté inusité. Comme son nom l’indique, le marié est un descendant direct de Napoléon 1er, l’héritier d’une lignée impériale qui a cessé d’exister il y a plus d’un siècle. Olympia von Arco-Zinneberg, de son côté, appartient à la maison de Habsbourg par sa mère. Elle est une descendante de Charles 1er d’Autriche, ainsi que de Jean d’Orléans, prétendant orléaniste au trône de France. Elle est donc parente avec Marie-Louise d’Autriche, celle-là même que Napoléon 1er avait épousée en secondes noces en 1810. 

Palais de Monaco, Louis Ducruet : un homme marié 

Après sa cousine Charlotte, qui s’est mariée le 1er juin, le fils de Stéphanie de Monaco, Louis Ducruet — neveu du prince Albert II — a épousé sa compagne, Marie Chevallier, le 27 juillet en la cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco, en présence des membres de la famille princière. Une cérémonie qui marque le premier mariage d’un membre de la famille princière dans cette cathédrale depuis celui du prince Rainier III et de la princesse Grace, en 1956. Louis et Marie se sont toutefois, comme c’est la tradition à Monaco, unis civilement la veille, entourés d’une cinquantaine de proches. 

Prince Andrew : LE scandale 

Photo : Getty Images

Une rétrospective royale de l’année ne saurait, hélas, être complète sans mentionner le lien entre l’affaire Epstein et le prince Andrew, qui a conduit ce dernier, le second fils de la reine, à sa perte. 

Il était une fois un prince, le favori de sa mère, la reine, et le papa de deux jolies princesses. Un jour, il se lia d’amitié avec un malfrat très riche du nom de Jeffrey Epstein, qui aida le prince à se faufiler dans le lit d’une jeune femme d’âge mineur non consentante. Le prince répéta la même expérience deux autres fois. Dénoncé pour ces agissements immoraux, il
décida pour se blanchir d’accorder une entrevue à la BBC où, en plus de nier les faits, il ne montra aucun remords et aucune compassion pour les victimes d’Epstein. Le résultat fut le contraire de ce qu’il espérait. Il a vécu un véritable naufrage médiatique, qui poussa la reine à le démettre de toutes ses fonctions royales et à le pousser à la retraite dans l’humiliation. Fin de l’histoire. 

À lire aussi

Et encore plus