Ingrid Falaise demande le soutien de ses abonnés sur les réseaux sociaux | 7 Jours
/magazines/7jours

Ingrid Falaise demande le soutien de ses abonnés sur les réseaux sociaux

Image principale de l'article Ingrid Falaise demande le soutien de ses abonnés
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Ingrid Falaise a décidé de prendre les grands moyens pour contrer la violence conjugale, et pour ce faire, elle sollicite le soutien de ses abonnés sur son compte Instagram.

• À lire aussi: Ingrid Falaise reçoit plusieurs témoignages poignants de femmes suite à la finale de «Le Monstre»

• À lire aussi: India Desjardins lance un cri du coeur à l'endroit de Walt Disney World suite à son récent voyage

Lundi, la comédienne a lancé un mouvement sur son compte Instagram, réclamant «des mesures urgentes» pour mettre fin à la violence contre les femmes et les enfants. Elle a publié un égoportrait, sur lequel on peut voir un symbole féminin dessiné dans la paume de sa main et elle invite ses abonnés à faire de même.
  


«Joignez-vous au mouvement, prenez-vous en photo avec le signe sur la main et démontrez votre appui en signant la pétition et en partageant ce message. NON à la violence envers les femmes. NON à la violence envers les enfants. NON à la violence conjugale. Ministres, élu.es, entendez-nous: « C’est assez! ». Des mesures urgentes doivent être prises. Au Canada, une femme est tuée à tous les deux jours et demi par son conjoint ou son ex-conjoint Au Québec, chaque année, il y a 30 tentatives de meurtre et plus de 12 femmes sont tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint. Nous demandons à ce que la violence conjugale soit reconnue. Tant qu’il n’y aura pas de sentences plus strictes, les Monstres continueront de sévir. Formons mieux les policiers, juges, avocats. Ayons une cohérence entre le tribunal familial et criminel. Ouvrons des places dans les maisons d’hébergements et renforçons nos lois», a inscrit Ingrid Falaise.

• À lire aussi: Ingrid Falaise passe un message important pour souligner la première de l’émission Le Monstre

Parallèlement, une pétition a également été lancée. Au moment d'écrire ces lignes, près de 3000 signataires avaient déjà répondu à l'appel.

On salue l'initiative d'Ingrid Falaise et on souhaite que son cri du coeur soit entendu, et que de véritables mesures soient mises en place pour enrayer cet enjeu.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus