Charles Lafortune fait quelques confidences à propos des tournages de l'émission «Autiste, bientôt majeur» | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Charles Lafortune fait quelques confidences à propos des tournages de l'émission «Autiste, bientôt majeur»

Image principale de l'article Charles Lafortune fait quelques confidences
Capture d'écran

De passage à Deux filles le matin, Charles Lafortune est venu discuter d'Autiste, bientôt majeur, la série dans laquelle il apparaissait, mais de laquelle il est aussi producteur. Il est revenu sur ce que la série représentait à ses yeux, et, au passage, a fait quelques confidences sur les tournages.

• À lire aussi: Sophie Prégent revient sur le succès de l'émission «Autiste, bientôt majeur»

Lorsque l'animatrice Marie-Claude Barrette lui demande ce que la série représente pour lui, Charles Lafortune est catégorique: l'impact que sa série, et par le fait même son quotidien, a eu chez les téléspectateurs.

«Moi, j'ai reçu en dedans d'une semaine et demie, deux semaines, des messages personnels sur Facebook. Au bureau, on en a compté plus de 10 000 messages de gens qui m'écrivaient. En fait, c'est que tu racontes ton histoire, mais en fait les gens y voient leur propre histoire et enfin les gens vont comprendre», a-t-il avoué.

Capture d'écran



• À lire aussi: Charles Lafortune grandement ému par une performance de son fils Mathis à l'émission «Autiste, bientôt majeur»

De son propre aveu, Charles Lafortune était plus confortable lors des tournages car c'est sa propre compagnie, Pixcom, qui produisait la série, ce qui fait qu'il pouvait voir le résultat. Or, il mentionne qu'il s'agissait d'un couteau à double tranchant, car il a rapidement réalisé qu'il était «le plus mauvais juge» de ce qui pouvait être intéressant ou non pour l'émission, car pour lui, il s'agissait simplement de son quotidien.

L'animateur s'est remémoré une anecdote de tournage qui montrait bien son point.

«Je vais toujours me souvenir, elle [la réalisatrice] dit: ''Qu'est-ce qu'on va faire avec Mathis? Qu'est-ce qu'on peut faire?''. Faque Sophie [Prégent] lui dit: ''On va aller magasiner!''. Fait que on est allés magasiner, on est allés chez L'Équipeur, pour pas le nommer, et là, la réalisatrice était vraiment déprimée. Elle se disait: ''On va aller essayer du linge, ça va être plate'' et Sophie a dit: ''Non, non, tu vas voir, il va se passer de quoi.'' Fait que Mathis, un moment donné, il s'est tanné. Pis Mathis quand il se tanne et il devient très anxieux, il va commencer à se frapper. Et il l'a fait. Mais il l'a fait petit, là. Pour nous autres c'était même pas une crise», a-t-il expliqué. 

Voyez l'extrait complet juste ici:    

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus