Denis Bouchard apprend le créole | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Denis Bouchard apprend le créole

Image principale de l'article Il apprend le créole
Photo : Dominic Gouin, Les Publications Charron et Cie inc.

Denis Bouchard vit un beau succès avec sa pièce Le dernier sacrement, une comédie sur la mort et la religion, qui est toujours en tournée au Québec. La dernière représentation à Montréal, le 29 novembre au Théâtre Outremont, sera d’ailleurs bien spéciale. «Je suis en train d’apprendre le créole et il y aura dans la pièce deux infirmières de plus, jouées par des comédiennes d’origine haïtienne. On fera un clin d’œil à la communauté haïtienne parce que mon personnage, qui a été professeur à Port-au-Prince, est capable de parler créole avec les autres. Je suis le seul Blanc dans la troupe. Les Québécois francophones vont parfaitement comprendre mon parler, parce que c’est du créole vernaculaire. C’est rien de pointu, mais ça sera super le fun. C’est une pièce que j’ai commencé à jouer en 2017 dans une chambre d’hôpital avec 60 spectateurs. On fait maintenant des salles de 1000 places. On a fêté le 25 000e spectateur le 27 octobre, à Québec. Il y a des supplémentaires en 2020. La pièce sera traduite en anglais en 2020 ou en 2021, et il est question d’en faire un film en 2022 ou en 2023. C’est bien excitant.»

Par ailleurs, son fils, Léo, entrera au cégep l’année prochaine. «Il est rendu communiste et végane. Il me dit que ça ne lui donne rien de finir son secondaire parce qu’il n’y aura plus de planète dans deux ans, mais je lui dis: “Tout d’un coup qu’elle est encore là, ne prends pas de chance et finis ton secondaire! (rires)” On a reproché à bien des générations de ne pas être politisées, mais ce n’est pas le cas de la sienne», de dire le papa, fier de son garçon. 

À lire aussi

Et encore plus