Spectacle de Renée Claude: «L’important est qu’on lui envoie un beau message» −Robert Langevin, son conjoint | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Spectacle de Renée Claude: «L’important est qu’on lui envoie un beau message» −Robert Langevin, son conjoint

Une des dernières apparitions publiques de Renée Claude, en 2015. Elle et son conjoint, Robert Langevin, avaient assisté à la première du spectacle Plamondon.
Photo : Frédéric Auclair, TVA Publications

Une des dernières apparitions publiques de Renée Claude, en 2015. Elle et son conjoint, Robert Langevin, avaient assisté à la première du spectacle Plamondon.

C’est ce vendredi 15 novembre qu’a lieu le tant attendu spectacle Renée Claude, la mémoire du cœur à la Maison symphonique de Montréal. Nous profitons de cette occasion exceptionnelle pour prendre des nouvelles fraîches de la chanteuse auprès de son conjoint, Robert Langevin.

Le compagnon de Renée Claude commence par se faire rassurant sur celle qu’on sait atteinte de la maladie d’Alzheimer. «Depuis un an, elle est stable. On sait qu’elle ne parle et ne marche plus, et on peut de moins en moins communiquer. Elle dort davantage, soit 18 heures par jour. Sinon, elle est dans son fauteuil roulant. Lorsqu’elle est réveillée, elle chantonne tout le temps. C’est fascinant! Elle semble très sereine et se met à rire plusieurs fois par jour. Elle ne souffre pas.»

Depuis qu’elle est au dernier stade de la maladie, il arrivait que la dame de 80 ans dise un ou deux mots à Robert. «Mais ça n’arrive plus», ajoute ce dernier.

La paix intérieure

N’empêche, selon son amoureux, Renée  semble toucher à la sérénité. «Ce matin, quelqu’un me parlait d’une personne atteinte de la même maladie en disant qu’elle avait atteint un état de paix intérieure. À un niveau avancé de la maladie, il sentait que cette personne, qui avait été stressée toute sa vie, affichait une grande sérénité. On dirait que c’est le cas de Renée.»

Pour celle qui chantait Tu trouveras la paix dans ton cœur, cette chanson de Stéphane Venne s’avère prophétique. «C’est exactement ce qui se passe.»

Il va sans dire que l’entourage de Renée a été honoré de voir la reprise de ce titre — interprété par un collectif d’interprètes — être inscrite parmi les finalistes dans la catégorie Chanson de l’année au dernier Gala de l’ADISQ. «Je ne m’attendais tellement pas à ça! C’est une chanson qui a près de 50 ans, et la reprise a permis aux plus jeunes de la découvrir», nous dit Robert.

Bouquet d’émotions

Ce vendredi, donc, a lieu le concert-bénéfice Renée Claude, la mémoire du cœur, à la Maison Symphonique de Montréal. Présentée à guichets fermés, cette seule et unique représentation propose des pages du vaste répertoire de cette magnifique interprète, mis en lumière par nos plus belles voix, dont Laurence Jalbert, Isabelle Boulay, Catherine Major, Louise Forestier, Kathleen Fortin et Luce Dufault.

Bien sûr, Robert sera aux premières loges. «Je vais apporter des tonnes de mouchoirs, parce que ça ne sera pas facile pour moi. Ça va être beaucoup d’émotions. L’important est qu’on lui envoie un beau message.»

Sur scène et en librairie

Pendant ce temps, un nouveau projet est en chantier. Le producteur Martin Leclerc travaille à la mise sur pied d’un spectacle-hommage à l’interprète, qui sera présenté à travers le Québec à compter de la fin 2021. Michel Poirier en assurera la mise en scène. Bien qu’il reste encore beaucoup de ficelles à attacher, dont le choix des interprètes, les diffuseurs de la province sont déjà au parfum des grandes lignes du projet. C’est au printemps prochain que l’annonce officielle sera faite et que les détails seront dévoilés.

À titre de mandataire, Robert Langevin a droit de regard sur chaque projet, et ça vaut aussi pour la biographie que le journaliste Mario Girard consacre à Renée. Après avoir interviewé une trentaine de personnes, il en a complété la rédaction et on s’affaire présentement au choix des photos. «J’ai lu la première version. C’est un super bon biographe. En plus, il est passionné par le projet. J’ai beaucoup, beaucoup aimé», précise Robert. 

La parution de la biographie coïncidera avec la tenue du Salon international du livre de Québec, lequel aura lieu du 15 au 19 avril 2020. «Au cours des prochaines années, il y aura un bon momentum autour de Renée», prévoit-il. 

À lire aussi

Et encore plus