Ruptures | De mauvaises intentions | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Ruptures | De mauvaises intentions

Lundi le 11 novembre à 21 h, Radio-Canada

Catherine (Joëlle Paré-Beaulieu) a plus besoin que jamais de l’aide d’Ariane.
Photo : © Radio-Canada

Catherine (Joëlle Paré-Beaulieu) a plus besoin que jamais de l’aide d’Ariane.

Louis a déposé une plainte contre Ariane, ce qui risque d’entacher sa réputation. L’avocate sera-t-elle forcée de laisser tomber son amie Catherine? Jean-Luc continue de faire des ravages. Claude affronte Marie Rousseau en cour, mais l’audience devant le juge Ravarie prend une tournure inattendue.

Depuis qu’elle a renoué avec Catherine, Ariane est devenue, par la force des choses, à la fois son amie et son avocate. Et elle pourrait payer cher le fait de ne pas avoir pu se résoudre à laisser tomber une copine dans le besoin. «Louis est un manipulateur chevronné. Il veut isoler Catherine et la soumettre à son emprise. Ariane a vu clair dans son jeu; c’est pourquoi elle ne s’est pas privée de donner des conseils juridiques à son amie. Mais cela se retourne contre elle, car Louis a déposé une plainte», révèle l’auteur Daniel Thibault. 

Il serait surprenant que la plainte de Louis mette fin à la carrière d’Ariane; toutefois, elle peut lui nuire et lui faire perdre gros. L’avocate ne sait pas comment réagir. Doit-elle laisser Catherine se débrouiller seule avec Louis ou rester à ses côtés tout en sachant qu’elle risque sa réputation? «Ariane demande conseil, et on lui suggère de se tenir loin de cette cause. Suivra-t-elle ce conseil?» demande l’auteur.

De son côté, Louis profite du moment où l’avocate est en réflexion pour faire une offre alléchante à Catherine, qui l’accepte. «Elle fait alors un pacte avec le diable», souligne Daniel Thibault. 

Magouilles et compagnie

Quand le patron d’un bureau d’avocats s’appelle Jean-Luc De Vries, il est normal que ce cabinet soit aux prises avec des problèmes de toutes sortes! Tant que Jean-Luc était absent, Marie Rousseau, Étienne, Justine et les autres pouvaient limiter les dégâts, mais le retour récent du patron risque de causer la perte de la firme. «Jean-Luc ne va pas bien. Il a perdu sa fille et constate que plusieurs gros clients ont mis fin à leur contrat avec son cabinet. Il fait alors un geste auquel personne ne s’attendait», annonce l’auteur. 

Jean-Luc (Normand D’Amour) a touché le fond.

Photo : © Radio-Canada

Jean-Luc (Normand D’Amour) a touché le fond.

Jean-Luc court ainsi à sa perte. Son acte a des répercussions qui se font sentir sur tous ceux qui l’ont connu de près. Ariane croit que ce qui s’est produit est en partie sa faute. À cause de son sentiment de culpabilité, elle entre en conflit avec Étienne qui, lui, n’a aucun remords et profite même de l’occasion pour récupérer d’anciens clients et les diriger vers son nouveau bureau. «Quant à Marie Rousseau, elle essaie de reprendre la situation en main, mais tous les clients et les employés du cabinet De Vries veulent partir. Il ne reste que Jean-Marie Cabral, le plus gros client de la firme, et Marie tient à le garder. Il commence à en avoir assez des procédures qui traînent et il voudrait en finir. Or, l’avocate a intérêt à ce que la cause ne se règle pas trop rapidement», souligne Daniel Thibault. 

Marie Rousseau (Catherine Trudeau) a fort à faire pour maintenir le cabinet à flot.

Photo : © Radio-Canada

Marie Rousseau (Catherine Trudeau) a fort à faire pour maintenir le cabinet à flot.

Étienne (Vincent-Guillaume Otis) n’est pas sur la même longueur d’onde que son amoureuse...

Photo : © Radio-Canada

Étienne (Vincent-Guillaume Otis) n’est pas sur la même longueur d’onde que son amoureuse...

Intérimaire

Marie réussit à gagner la confiance de Jean-Marie Cabral, et celui-ci accepte qu’elle continue de le représenter. Le dossier suit son cours. Cabral et Christelle Piazza, son ex-conjointe, sont appelés à se présenter en cour devant le juge Ravarie. Claude est prête à défendre sa cliente, même si elle sait que Marie refusera de céder sur quoi que ce soit. «Le juge Ravarie n’est pas reposant et, de plus, il est d’humeur massacrante ce jour-là. En plein milieu des représentations, il se fâche et perd la maîtrise de lui-même», indique l’auteur.

Ariane (Mélissa Désormeaux-Poulin) est fort embêtée par une proposition du juge Ravarie (Germain Houde).

Photo : © Radio-Canada

Ariane (Mélissa Désormeaux-Poulin) est fort embêtée par une proposition du juge Ravarie (Germain Houde).

Plus tard, Ariane est appelée à se rendre au bureau du juge Ravarie. Celui-ci a de graves problèmes et il a besoin d’un avocat. Ce serait bon pour la carrière d’Ariane de compter parmi ses clients un homme tel que lui, mais dans les circonstances, est-ce une bonne idée d’accepter sa cause?

À lire aussi

Et encore plus