Brigitte Leblanc: Traverser les tempêtes | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Brigitte Leblanc: Traverser les tempêtes

La vedette du country, qui la connaît depuis qu’elle est petite, collabore avec la chanteuse.
Photo : Daniel Daignault

La vedette du country, qui la connaît depuis qu’elle est petite, collabore avec la chanteuse.

Celle qu’on surnomme la Tempête des Îles, Brigitte Leblanc, nous présente un nouveau disque ainsi qu’un livre dans lequel elle raconte son parcours mouvementé. L’artiste, qui est dans le métier depuis plus de trois décennies, rayonne comme jamais. 

Brigitte, diriez-vous que cet album marque un nouveau départ pour vous?

Paul Daraîche m’a dit: «T’es connue, mais être reconnue, c’est autre chose. Le monde va se souvenir de toi parce que tu vas être reconnue à ta juste valeur.» Il sait ce que c’est parce qu’il a percé tard. Je suis excitée par la sortie de ce disque et par le fait d’avoir livré mon histoire. Je me suis rendu compte que beaucoup de gens sont passés par où je suis passée et qui n’osent pas en parler. Avec mon livre, j’espère pouvoir aider au moins une personne.

Vous vous dévoilez beaucoup dans votre biographie.

Oui, je parle de mon parcours, de mes déboires. J’ai eu plusieurs épreuves dans ma vie. Il y a eu le suicide de ma sœur et le fait d’avoir été abusée de l’âge de cinq à huit ans. 

Vous parlez également de vos dépendances...

J’ai sombré dans l’alcool, la drogue. Quand j’ai pris mon premier verre, à neuf ans, c’était pour moi une façon de mettre un plaster sur ce que j’avais vécu, d’oublier ça. Même ma mère ne le savait pas; je lui ai tout raconté. J’ai eu deux restos-bars à une époque et je les ai fermés parce que la meilleure cliente, c’était moi! Je suis maintenant sobre depuis 10 ans.

Avez-vous dénoncé la personne qui vous a agressée?

Non, ça ne m’intéresse pas. Je lui ai déjà pardonné. Je me dis que ça lui appartient. Je ne veux pas détruire sa famille. 

On peut dire que vous avez mené une vie assez rock’n’roll!

On peut dire ça. Paul a lu mon livre et il m’a dit: «Mon Dieu, je suis un ange comparé à toi!»

Avez-vous des enfants?

Non, je n’ai pas eu cette chance. Je suis mariée avec un Américain. Ça fait 15 ans qu’on est ensemble. Il vit en Floride, et je le vois six mois par année, quand je quitte le Québec pour aller chanter là-bas. C’est une bonne façon de faire durer les choses! (rires) L’été, je suis ici. Ça fait neuf ans que je chante sur le bateau de croisière qui va de Montréal aux Îles, d’où je suis originaire.

Vous êtes connue aux Îles. Aimeriez-vous l’être à la grandeur du Québec?

C’est sûr! J’ai ma maison en Floride, celle aux Îles et un pied-à-terre à Montréal; je suis toujours en mouvement. J’ai toujours été comme ça. J’ai un côté gipsy très fort en moi. Il y a d’ailleurs beaucoup de flamenco dans mon country, mélangé avec l’anglais, l’espagnol et le français, en plus de mon accent des Îles! Passe ça dans le blender, et ça donne ce que je suis!

Avez-vous écrit des chansons pour votre album?

J’ai fait une musique. Il y a entre autres Paul (Daraîche), Nelson Minville, Pierre Flynn, Danny Boudreau qui ont écrit pour Mon cœur est une île. J’ai une bonne équipe et j’ai bien confiance pour la suite des choses.

Paul Daraîche «Brigitte, c’est un personnage!»

Paul connaît Brigitte depuis qu’elle a neuf ans! «Elle est vaillante et tenace. Elle a été malade, elle a eu des moments difficiles, mais c’est une femme déterminée.» Le célèbre chantre du country a fait d’elle en quelque sorte sa protégée. «J’ai réalisé son album et je lui ai écrit des chansons. Si je peux l’aider à la faire connaître encore plus, tant mieux. Elle a un style spécial. Je lui souhaite beaucoup de chance parce qu’elle travaille bien fort; j’espère que ça va marcher. C’est un personnage, elle brasse la cage quand elle est en spectacle. J’ai fait la croisière avec elle de Montréal aux Îles de la Madeleine, et je peux te dire qu’elle se démène sans bon sens et que les gens ont du plaisir avec elle! Elle est multi-instrumentiste, elle chante, elle danse et elle a le diable dans l’corps!»

  • La biographie de Brigitte Leblanc, Je ne serais jamais partie, est publiée aux éditions Un monde différent.
  • Le nouvel album de la chanteuse, Mon cœur est une île, est en vente.

Photos: Courtoisie

À lire aussi

Et encore plus