Pierre Lapointe de retour comme coach à «La Voix» | 7 Jours
/television/nouvelles

Pierre Lapointe de retour comme coach à «La Voix»

Image principale de l'article Lapointe remplacera Lapointe
Photo AGENCE QMI, JOËL LEMAY

Pierre Lapointe remplacera Éric Lapointe à La Voix. L’ex-coach a été appelé en renfort au terme d’un branle-bas de combat en coulisses.  

TVA et Productions Déferlantes devaient faire vite pour trouver un remplaçant au rockeur, qui annonçait jeudi soir qu’il quittait son poste de coach pour «des raisons personnelles». Le Journal découvrait ensuite qu’il avait été arrêté le 30 septembre pour voies de fait.  

La situation pressait puisque les enregistrements des nouvelles émissions doivent commencer dans quelques jours. Les premiers coups de manivelle seront donnés mardi aux studios Mels de Saint-Hubert, nous a confirmé Public cible, une firme chargée de recruter des personnes pour assister aux tournages de productions télévisuelles. D’autres enregistrements sont prévus les 1er, 4, 7 et 12 novembre.  

Vendredi après-midi, ça s’activait à TVA et Productions Déferlantes pour dénicher un nouveau voisin de chaise à Marc Dupré, Cœur de pirate et Garou. D’après la vice-président aux Communications du Groupe TVA, Véronique Mercier, la chaîne mettait «tous les efforts pour trouver un remplaçant».  

Un choix logique  

Pierre Lapointe apparaissait comme un choix logique. Il a occupé l’un des quatre fauteuils rouges durant trois saisons, de 2015 à 2017. Il sait comment fonctionne cette grosse machine. Il connaît la marche à suivre. Ça facilite le processus.  

L’auteur-compositeur-interprète a même remporté la compétition en 2016, quand Stéphanie St-Jean, sa protégée, est ressortie gagnante.  

Pierre Lapointe, qui vient de lancer un nouvel album, Pour déjouer l’ennui, pouvait se permettre de meubler son agenda avec plusieurs dates de tournage imprévues puisque sa série de concerts au Québec débute seulement le 17 février.  

Des précédents  

Ce n’est pas la première fois qu’un juge d’une téléréalité québécoise doit être remplacé en pleine tourmente. En 2017, le chorégraphe Steve Bolton s’était désisté de Révolution (TVA) après avoir fait l’objet de plaintes de harcèlement psychologique. Même chose pour Gilbert Rozon, qui n’est pas revenu à Dans l’œil du dragon (Radio-Canada) en raison d’allégations de harcèlement et d’agression sexuelle.

À lire aussi

Et encore plus