Team White invite les cinq finalistes de la 2e saison à partir en tournée | 7 Jours
/magazines/7jours

Team White invite les cinq finalistes de la 2e saison à partir en tournée

Katerine et Alexandre Leblanc
Photo Agence QMI, Joel Lemay

Katerine et Alexandre Leblanc

MONTRÉAL – Team White et les cinq finalistes de la seconde saison de «Révolution» vont partir en tournée, dès février prochain, avec un spectacle original qui mettra en lumière le talent et la polyvalence des danseurs. 

Katerine et Alexandre Leblanc, qui forment Team White, en ont fait l’annonce aux danseurs, dimanche soir, au terme des rondes des auditions de «Révolution» diffusée à TVA. Le duo agira à titre de chorégraphe pour le spectacle, en plus de se produire sur scène, alors que Serge Denoncourt signera la mise en scène. 

«On a rencontré plusieurs metteurs en scène en leur demandant comment ils voyaient la possible transposition du concept de l’émission sur scène, a détaillé Sébastien Côté, directeur principal chez Musicor Spectacles. La vision de Serge était intéressante. Il a non seulement de l’expérience dans le monde de la comédie musicale, mais il a aussi la capacité de mettre un grand groupe de gens ensemble et d’avoir un résultat probant.» 

Nouveautés 

Le spectacle ne sera toutefois pas une suite de numéros déjà vus à la télé. La production souhaite emmener les spectateurs ailleurs. «On veut que ce soit une prolongation de l’émission, qu’il y ait une véritable rencontre entre les danseurs et le public.» 

Certains éléments scéniques de l’émission s’y retrouveront, mais pas tous. Il y aura aussi des aspects exclusifs à la scène. «Dans l’émission, les numéros sont assez courts. On pourrait, par exemple, allonger certains numéros. On pourrait aussi décider de faire des numéros exclusifs qui mettraient en lien plusieurs danseurs. Tout est ouvert actuellement, on ne connaît même pas encore les noms des danseurs qui vont participer à la tournée.» 

Défis à relever 

Quant aux moments «Révolution», il va être difficile de les reproduire sur scène, car il est impossible de déménager les 128 caméras qui permettent cette prouesse technologique. «C’est un des enjeux techniques sur lesquels on travaille actuellement, a avancé Sébastien Côté. On veut trouver une façon de présenter des moments ”Révolution”, mais ce ne sera pas nécessairement sous la même forme qu’à la télé.» 

«Révolution en tournée» s’arrêtera à Montréal (du 20 au 23 février 2020), au Capitole de Québec (du 5 au 8 mars 2020), à Chicoutimi (21 mars 2020), à Sherbrooke (7 avril 2020) et à Trois-Rivières (23 avril 2020). 

Tous les détails sur revolutionentournee.com.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus