Coups de food: Une 5e saison alléchante! | 7 Jours
/magazines/7jours

Coups de food: Une 5e saison alléchante!

Image principale de l'article Coups de food: Une 5e saison alléchante!
Photo : Dominic Gouin, TVA Publications

Pour une cinquième saison, Sébastien Benoit anime l’émission épicurienne par excellence: Coups de food. Restaurants, boulangeries, casse-croûtes, cafés, épiceries fines, pâtisseries, chocolateries: l’animateur nous fait redécouvrir nos artistes préférés à travers leurs bonnes adresses gourmandes.

Sébastien, quels conseils donnes-tu aux artistes qui participent à Coups de food?

Avant même de commencer le tournage, je leur recommande de gérer leur appétit. Nous avons quatre coups de cœur gourmands à visiter et chaque restaurateur nous présente de belles portions généreuses, alors mieux vaut rester sur sa faim. Je le sais par expérience! (rires) Lorsque j’ai reçu le boxeur Jean Pascal à la première saison, nous avons débuté par un brunch copieux et j’ai mangé comme s’il s’agissait du dernier repas de ma vie, alors qu’il nous restait trois bonnes adresses à visiter! 

Photo : Dominic Gouin, TVA Publications

Autour d’une bonne bouffe, tu crées des liens avec tes invités...

Je suis un grand fan de Révolution. Mon amoureuse, Karine, mon fils, Laurent, et moi suivons assidûment cette compétition de danse. Lorsque j’ai reçu Jean-Marc Généreux à Coups de food, je ne tenais plus en place. Il fallait le voir, dans un restaurant de Boucherville, décrire avec son exubérance légendaire le plat qu’il avait devant lui. (Sébastien prend une voix à la Jean-Marc Généreux) «Première bouchée: Pow! Deuxième bouchée: Pow! Troisième bouchée... J’achète!!!» En fin de soirée, il m’a parlé de sa femme, qui a mis sa carrière — et carrément sa vie — en veilleuse pour s’occuper de leur fille lourdement handicapée. C’était fort touchant. Moi qui admire les athlètes, j’ai aussi adoré mes rencontres avec Mikaël Kingsbury et les sœurs Dufour-Lapointe. Cela dit, chaque tournage est une belle rencontre. Je ne connaissais pas du tout Eve Landry et ce que je percevais naturellement chez elle se confirme aujourd’hui: elle est franche, authentique et entière.

En terminant, quels sont tes «coups de food»?

Stéphane Archambault de Mes Aïeux m’a fait découvrir la Boucherie Lorrain à Rosemère, qui est non seulement une boucherie, mais aussi une épicerie fine et un restaurant. J’y retourne régulièrement pour leurs steaks, leurs burgers et leurs délicieux tartares. Un autre endroit que j’ai adopté: le restaurant mexicain Escondite, proposé par Sugar Sammy. Leurs tacos sont succulents! J’ai de nouveaux coups de cœur à chaque émission!

Un homme occupé!

Photo : Dominic Gouin, TVA Publications

Pendant que les techniciens prennent une pause-repas, l’animateur de Coups de food occupe son temps autrement qu’en mangeant... 

• Il a dormi sur le sofa de la mère de Marie-Soleil Michon.

• Il a fait une sieste dans le hamac de Brigitte Boisjoli à Drummondville.

• Il a joué au hockey avec Justin Morissette, le fils de Véronique Cloutier et Louis Morissette.

• Il est allé magasiner des vêtements pour sa blonde avec Pierre Hébert à Sherbrooke. 

• À Québec, il est allé jogger, puis est retourné à l’hôtel pour prendre une douche avant d’enchaîner les tournages.

Eve Landry : une invitée comblée!

Photo : Dominic Gouin, TVA Publications

«Lorsque la recherchiste de Coups de food nous contacte, il faut dresser une liste de nos 10 adresses gourmandes préférées. Pourquoi 10, alors que nous n’en visitons que 4? Parce que certains endroits ont déjà été visités au cours des années précédentes. Il y a aussi un désir de varier les émissions. Je suis bien contente des adresses qui ont été retenues. Nous sommes présentement au Falco, sur l’avenue de Gaspé, un endroit sympa que j’ai découvert parce qu’il y a une salle d’audition tout près.» 

Pleins feux sur les régions!

En cette cinquième saison, Sébastien visite Sherbrooke avec Pierre Hébert, Kamouraska avec Normand Laprise, Belœil avec Anne Casabonne, Saint-Jean-sur-Richelieu avec Étienne Boulay et Québec avec Ève-Marie Lortie et Patrice Robitaille.

Les premiers invités de la saison

Photo : Dominic Gouin, TVA Publications

«Patrice Robitaille s’est présenté sur le plateau de Coups de food avec des favoris et une moustache parce qu’il tourne présentement la série C’est comme ça que je t’aime, qui se déroule dans les années 1970. J’en ai profité pour le taquiner sur son look. Avec lui, j’ai visité l’un des seuls buffets présentés à Coups de food. Il a une passion viscérale pour les déjeuners, particulièrement les viennoiseries.»

L'effet Coups de food

«Le restaurant Délithèque, dans Rosemont, a ajouté un hot chicken sur son menu en l’honneur de Jean-Thomas Jobin, raconte Sébastien. Au Montréal Plaza, les clients demandent la même salade qu’Hélène Bourgeois Leclerc! Hier, j’ai reçu un message sur les réseaux sociaux: une mère et sa fille ont fait le même pèlerinage gourmand qu’Alex Perron dans Charlevoix. C’est le fun de constater que l’émission a de magnifiques répercussions sur les commerces qui nous ouvrent si généreusement leurs portes.»

À lire aussi

Et encore plus