Rachid Badouri lance un cri du coeur après avoir vu le film «Joker» | 7 Jours
/magazines/7jours

Rachid Badouri lance un cri du coeur après avoir vu le film «Joker»

Image principale de l'article Rachid Badouri lance un cri du coeur
Photo d'archives Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

Après avoir vu Joker, Rachid Badouri s'est rendu sur Facebook pour lancer un cri du coeur à propos de la santé mentale.  

Même s'il considère que Joaquin Phoenix, qui tient le rôle principal dans Joker, offre une performance extraordinaire, Rachid Badouri concède que ce qui se devait être une sortie en amoureux a plutôt plongé le couple dans une «profonde réflexion».

En effet, le comique estime que le long-métrage, qui trône au sommet du box-office depuis sa sortie, est venu «sévèrement déranger» sa femme et lui, «à un niveau inconsidérable».

Il a développé sa pensée dans une publication Instagram dans laquelle il a évoqué les problèmes entourant
  

Au-delà de la performance extraordinaire d’un des acteurs les plus talentueux au monde… Ce film Le Joker, est venu...

Publié par Rachid Badouri sur Lundi 14 octobre 2019

  

«Au-delà du divertissement, ce film nous a amené à constater clairement, à quel point si tu es différent du fameux moule que cette société t’impose, tu vas en arracher ta vie! À quel point on nourrit presque intentionnellement, notre ignorance et notre intérêt envers les symptômes de la maladie mentale! À quel point ce film te prouve que l’on vit dans une société qui malgré certaines apparences, c’est un système brisé et engorgé qui est en place. Pilules, pilules and more FU____NG PILULES!! On cours après ce qui est éphémère et vanité, au lieu d’embrasser nos différences et nos imperfections, qui nous rend au contraire, plus que parfait! Il a fallu qu’on aille voir une fiction, pour nous rappeler la triste réalité», a expliqué celui qui est en pleine tournée du Québec en ce moment avec son plus récent spectacle, Les fleurs du tapis.

Rachid Badouri mentionne également que le film l'a amené à se questionner. Il s'est interrogé à savoir quand remontait la dernière fois qu'il s'était arrêté «pour parler à une de ces nombreuses personnes atteintes de maladie mentale en pleine crise au centre-ville».

«La réponse m’a vraiment donné mal au cœur! Mention spéciale et RESPECT à tous ces travailleurs(ses) et bénévoles dans le domaine de la santé mentale! Chapeau à vous; J’aimerais bien vous dire que du renfort s’en vient pour vous très bientôt, mais ça serait vous mentir en pleine face!», a-t-il tristement laissé tomber. 

La publication de Rachid Badouri semble avoir fait écho chez plusieurs de ses abonnés, car ils ont été nombreux à réagir à ses propos. On compte déjà près de 11 000 réactions, 1200 commentaires et 3100 partages.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus