«J’ai commencé ma carrière par hasard» -Alain Chanoine | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

«J’ai commencé ma carrière par hasard» -Alain Chanoine

Image principale de l'article Alain Chanoine a commencé sa carrière par hasard
Photo: Noémie Baron, Collaboration spéciale

Alain Chanoine a partagé l’écran avec Will Smith, Margot Robbie et Cara Delevingne dans le blockbuster L’escadron suicide (Suicide Squad, 2016). de retour au Québec, il incarne Joseph, un nouveau personnage dans la troisième saison de la série Trop, présentée sur ICI Tou.tv Extra.

«Ça fait longtemps que je veux travailler au Québec, c’est mon chez-moi. J’ai toujours voulu faire du cinéma québécois, mais, pour une raison X, je n’en ai jamais eu l’occasion... ou c’est moi qui n’étais pas prêt. Ça m’a pris plus de temps que pour percer dans le cinéma américain.» Alain Chanoine s’est en effet surtout fait connaître du côté anglophone. 

Tout jeune, il rêve de devenir acteur, mais il abandonne ses aspirations pour une carrière plus sûre. «J’ai changé de direction au cégep, où j’ai étudié en technique policière au Collège de Maisonneuve. À 15 ans, j’aspirais déjà au métier d’acteur. Je jouais au théâtre. Mais, quand tu vis au Québec, que tu ne parles pas anglais et que tu as des parents immigrants qui souhaitent te voir devenir médecin, c’est impossible de poursuivre ce rêve-là. J’ai donc abandonné le théâtre pendant trois ans. Par la suite, je suis parti à Vancouver et j’ai commencé ma carrière vraiment par hasard.»

Une affiche d’audition à son collège attire son attention. Sa décision spontanée de prendre part au casting change sa vie. «J’ai passé l’audition et j’ai eu le rôle. Ça devait être un gros long métrage tourné à Vancouver. Le film n’a finalement jamais vu le jour, mais je suis resté à Vancouver, où j’ai perfectionné mon anglais, et je suis devenu comédien!»

Le temps fait bien les choses

Alain Chanoine a une trentaine de films à son actif, tournés tant au Canada qu’aux États-Unis. Il visait une carrière d’acteur, mais il a également eu beaucoup de contrats à titre de cascadeur. Pour cause, c’est un ancien champion du Canada de karaté! «À mes débuts à Vancouver, je faisais de la figuration et j’ai commencé les cascades. Puis je me suis trouvé un agent. J’ai ainsi commencé à auditionner pour des petits rôles et, de fil en aiguille, je me suis fait une réputation. Les gens m’ont fait confiance et m’ont donné de plus gros rôles.» 

L’un d’eux est celui d’Incubus dans L’escadron suicide, en 2016. «J’étais à Montréal. On m’a demandé de me rendre à Toronto pour une audition, mais ça ne me tentait vraiment pas de conduire jusque là pour une audition de 15 minutes... J’y suis finalement allé et, à mon retour, j’ai reçu un appel de la production pour organiser un “test de chimie” avec l’actrice Cara Delevingne. Elle joue l’Enchanteresse, la sœur de mon personnage dans le film. Ça s’est super bien passé. On a dansé ensemble durant l’audition et on s’entendait vraiment bien. J’ai donc eu le rôle! Dans mon cas, le temps fait bien les choses. J’ai pu apprendre mon métier, devenir bon et, de fil en aiguille, les choses arrivent au bon moment.»

Enfin un rôle au Québec!

Ce père de deux enfants de trois et deux ans est content de pouvoir concilier vie de famille et travail, d’autant plus qu’il obtient désormais des rôles au Québec. «Après tout ce temps, revenir ici avec un rôle d’envergure et des acteurs que je respecte, malgré tous mes gros rôles aux États-Unis, c’est la chose dont je suis le plus fier.» Il tient le rôle de Joseph dans la troisième saison de Trop. «Mon personnage fait des conférences, des TED Talks; il motive les gens de différentes façons. C’est un ancien toxicomane devenu joueur de poker. Il apprend aux gens les bienfaits du risque et de prendre sa vie en main avec de l’audace.» Isabelle (Evelyne Brochu) rencontre Joseph dans une de ses conférences. «Elle était une adepte de ses vidéos sur les réseaux sociaux et elle vient à une de ses causeries. Ils se rencontrent et il y a un intérêt mutuel, mais je ne peux pas vous en dire trop.» Il y aura donc de la chimie? «Je n’ai pas dit ça! (rires) Ils s’entendent bien, et on verra...»

À lire aussi

Et encore plus