Secrets de plateau | Un safari près de chez vous | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Secrets de plateau | Un safari près de chez vous

Une vie avec les animaux

Image principale de l'article Une vie avec les animaux
Photo : Domnic Gouin

Laver les éléphants, nourrir les girafes, entraîner un corbeau, limer les becs des oiseaux de proie, monter un spectacle avec des buses, introduire un bébé potamochère dans son troupeau... Les employés du Parc Safari, à Hemmingford, nous dévoilent leur quotidien peu banal dans le nouveau docu-réalité Un safari près de chez vous.

Photo : Domnic Gouin

C’est un matin comme les autres pour Francis Lavigne. Avant même que les premiers visiteurs n’entrent dans le Parc Safari, il sort les girafes et douche les éléphants. «Il y a 16 ans, dans le cadre de mes études pour devenir agent de la faune, j’ai effectué un stage au Parc Safari, et je ne suis jamais reparti!» raconte le directeur zoologique responsable des herbivores. Il est l’un des gardiens dévoués qu’on peut suivre dans le docu-réalité Un safari près de chez vous.

Photo : Domnic Gouin

«À ma grande surprise, je suis assez à l’aise devant les caméras. Il faut dire que, dans le cadre de mon travail, je suis habitué à faire des présentations et à vulgariser mon métier. Que ce soit devant un public ou devant une caméra, mes collègues et moi, nous ne demandons pas mieux que de partager notre passion pour les animaux!» explique Francis pendant que la charmante girafe Bonnie fouille dans le sac à dos de notre photographe. «Bonnie est assurément la plus gâtée des girafes: les visiteurs l’adorent! Il faut dire que sa langue qui pend sur le côté, résultat d’une blessure mal guérie, lui donne un air particulièrement irrésistible.» (rires)

Francis Lavigne, directeur zoologique responsable des herbivores, et Bonnie, la girafe.

Photo : Domnic Gouin

Francis Lavigne, directeur zoologique responsable des herbivores, et Bonnie, la girafe.

Les oiseaux volent la vedette

L’après-midi, du côté de la fauconnerie, Joanie Lamoureux et Anne Gagné répètent le spectacle Immersion avec deux buses de Harris. «Hier, durant la représentation, il y a eu une petite altercation entre Storm Fly et Dargot: la première a subtilisé la récompense de la seconde. Nous voulons donc les faire voler ensemble, pour vérifier si ce conflit est bel et bien derrière elles», explique Joanie, directrice du volet éducation et animation.

Le preneur de son a eu toute une frousse durant une entrevue avec Joanie: la buse de Harris nommée Storm Fly a confondu la «moumoute» du micro avec une proie poilue!

Photo : Domnic Gouin

Le preneur de son a eu toute une frousse durant une entrevue avec Joanie: la buse de Harris nommée Storm Fly a confondu la «moumoute» du micro avec une proie poilue!

C’est au Parc Safari que celle-ci a découvert sa passion pour les oiseaux de proie. «Aux prises avec un problème de goélands trop envahissants, la direction a engagé un fauconnier pour les effaroucher avec ses oiseaux de proie. On cherchait quelqu’un pour l’assister, et j’ai soumis ma candidature. À l’époque, je travaillais — tenez-vous bien — comme mascotte! J’étais loin de me douter que je me passionnerais à ce point pour la fauconnerie, c’est-à-dire l’art d’entraîner les oiseaux de proie à chasser avec l’homme», raconte-t-elle. 

Photo : Domnic Gouin

Durant la saison froide, Joanie visite différents zoos partout dans le monde afin de parfaire ses connaissances sur la fauconnerie. «Je suis notamment allée à Dubaï, au Texas et au Mexique. Chaque fois, je rapporte de nouvelles techniques que je peux appliquer à nos petites vedettes à plumes de Hemmingford.»

La saison froide

Francis donne des ordres à Jeannot. «Nous utilisons l’anglais pour lui parler. De cette façon, si jamais il est transféré dans un zoo anglophone, les gardiens pourront communiquer avec lui sans problème.»

Photo : Domnic Gouin

Francis donne des ordres à Jeannot. «Nous utilisons l’anglais pour lui parler. De cette façon, si jamais il est transféré dans un zoo anglophone, les gardiens pourront communiquer avec lui sans problème.»

Dans Un safari près de chez vous, nous pourrons découvrir ce qui occupe les bêtes — et leurs gardiens — durant la saison hivernale, lorsque le parc ferme ses portes au public. «Nettoyage, entraînement, suivi de gestation, examen de santé... Nous consacrons tout notre temps aux animaux. C’est également durant cette période que nous participons à des programmes de recherche, par exemple la cryogénisation de sperme d’éléphant. Nous avons reçu la visite de vétérinaires originaires d’Allemagne, spécialisés en reproduction d’animaux. Notre Jeannot, un des rares éléphants mâles fertiles de ce côté-ci de l’océan, a fait un don de sperme qui a servi à inséminer deux éléphantes dans les zoos de Pittsburgh et de Memphis», souligne Francis Lavigne.

Les gardiens du Parc Safari, comme Francis, Joanie et Anne, font des présentations aux visiteurs durant tout l’été. Habitués à s’exprimer devant le public, ils se sont rapidement habitués à la présence des caméras.

Photo : Domnic Gouin

Les gardiens du Parc Safari, comme Francis, Joanie et Anne, font des présentations aux visiteurs durant tout l’été. Habitués à s’exprimer devant le public, ils se sont rapidement habitués à la présence des caméras.

Poe, un corbeau très intelligent!

Photo : Domnic Gouin

Joanie Lamoureux et Anne Gagné préparent l’entraînement de Poe. «Ce corbeau élevé illégalement a été saisi, puis envoyé dans plusieurs établissements zoologiques avant d’aboutir au Parc Safari. Comme il n’a pas appris à communiquer avec les autres corbeaux, il a du mal à se faire des amis. Pour le distraire, nous avons monté un programme d’enrichissement visant à lui apprendre à identifier différentes couleurs. Poe est extrêmement intelligent! Nous avons dû modifier quelque peu nos techniques d’apprentissage puisque, au début, il prenait chaque paille dans son bec jusqu’à ce qu’il tombe par hasard sur la couleur demandée!» raconte Anne en riant. 

Les risques du métier

Photo : Domnic Gouin

Lors de leur première journée de tournage avec Jeannot l’éléphant, les membres de l’équipe d’Un safari près de chez vous ont eu droit à un message de bienvenue assez particulier... Jeannot les a salués en leur lançant ses excréments! C’est le genre d’imprévus qui surviennent lorsqu’on tourne avec des animaux», souligne Francis en riant. 

Dans le premier épisode

On rencontre Joanie, Francis, Mark, Nathalie et leurs collègues au moment où ils se préparent à ouvrir le Parc Safari pour la saison. Afin d’être prêts à accueillir les visiteurs, les employés doivent nettoyer, réparer et préparer le site endommagé pendant l’hiver. Voilà qui fait autant plaisir aux animaux qu’aux clients! 

Photo : Domnic Gouin

Le docu-réalité Un safari près de chez vous est présenté le jeudi 17 octobre à 21 h 30, à canal vie. 

À lire aussi

Et encore plus