Robert Lepage: sa pièce à l’étranger | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Robert Lepage: sa pièce à l’étranger

Image principale de l'article Robert Lepage: sa pièce à l’étranger
Photo : Mario Beauregard, Agence QMI

Au début du mois dernier, Robert Lepage a ouvert sa nouvelle salle de spectacle, Le Diamant, à Québec, et a démarré sa première saison en présentant du 7 au 15 septembre Les sept branches de la rivière Ota, dont il signe la conception et la mise en scène.

«On a fait 10 représentations du spectacle, qui durait sept heures. Les gens ont adoré et c’était complet. On part en lion et on espère que ça continuera comme ça. Le spectacle sera joué pendant environ un mois et demi à Londres au printemps 2020. Pendant ce temps-là, j’irai jouer 887 dans d’autres villes en Angleterre. Les sept branches de la rivière Ota sera ensuite présenté en France, puis à Tokyo, au Japon, pour le festival culturel qui accompagne les Olympiques. On ne sait pas si on le jouera à Montréal. Maintenant qu’on a un théâtre à Québec, on essaie d’amener le monde là-bas. Les deux semaines où on a joué, il y a beaucoup de gens de Montréal qui sont venus voir le spectacle.» 

Les projets foisonnent pour le créateur. «Avec Ex-Machina, on présentera au moins trois autres de nos spectacles durant la saison. Je ne veux pas les nommer tout de suite, parce qu’on veut faire un gros lancement. Je fais aussi un gros projet avec des acteurs russes, je travaille avec des tambourinaires du Japon et j’ai un nouveau one man show à l’horizon, sur lequel je suis en train de travailler. J’ai également une autre collaboration avec le festival de Stratford, en Angleterre.» 

À lire aussi

Et encore plus