Maripier Morin est à un tournant dans sa vie | 7 Jours
/magazines/7jours

Maripier Morin est à un tournant dans sa vie

Image principale de l'article Maripier Morin est à un tournant dans sa vie
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Même si elle n'est pas encore terminée, on peut déjà dire sans se tromper que l'année 2019 a été chargée pour Maripier Morin, tant sur le plan professionnel que personnel. L'animatrice s'est confiée au magazine 7 Jours à propos des derniers mois, où elle qualifie avoir vécu un «tournant» dans sa vie.

Évidemment, dans les dernières semaines, sa rupture médiatisée avec Brandon Prust a fait couler beaucoup d'encre. Même si lors de l'annonce, faite sur Instagram, l'animatrice avait préféré ne pas vouloir en parler davantage, elle a tout de même accepté de donner quelques détails supplémentaires.

«Notre décision de rompre, Brandon et moi, a été longuement réfléchie. Dans la vie, on ne peut pas prévoir tout ce qui va nous arriver. C’est malheureux qu’on se soit séparés, mais ça ne change rien au fait que j’ai été 10 ans avec cet homme, que je l’aime et que je vais l’aimer toute ma vie. J’ai été avec lui durant presque toute ma vingtaine, de 23 à 33 ans. J’ai beaucoup appris avec cet homme. Je ne lui souhaite que du bon. C’est une décision que nous avons prise. Il faut avancer et se respecter. Je sentais que c’était ce qu’il fallait faire. On ne sait jamais ce que la vie nous réserve...», explique-t-elle simplement.

Très lucide, celle qui a récemment fait ses premiers pas au cinéma dans La chute de l'empire américain dit avoir été consciente que le divorce allait se faire de manière publique. Or, elle estime qu'il y a beaucoup d'autres sujets dont on peut parler.

«Je suis une personnalité publique, mais je trouve que ma carrière est pas mal plus intéressante que mes amours. Brandon et moi avons été pris d’assaut par une tornade médiatique», estime-t-elle.

Sur le plan professionnel, sa vie a aussi connu des rebondissements. Entre les tournages pour Mais Pourquoi?, La faille et la Soirée Artis, ainsi que les collaborations avec Reebok, Buick, Blush et BonLook, Maripier a senti qu'elle avait grandement besoin de repos.

«C’était de l’épuisement sur les plans physique et psychologique. Il faut faire attention. Parfois, on pense qu’on est capable de tout faire, qu’on peut en mener large. J’étais la première à penser ça. Mais c’était trop. J’étais sur le bord d’imploser. Je n’avais plus de jus. Un matin, je me suis levée et je n’avais qu’une envie: pleurer. Je n’avais plus envie de rien faire. La machine ne pouvait plus avancer», admet-elle, ajoutant qu'elle a passé tout le mois de juillet en congé.

Cet automne, Maripier sera très présente au petit écran. On peut déjà la voir piloter Studio G, le dimanche soir à TVA, où elle reçoit chaque semaine un invité et ses complices.

Bientôt, on pourra également voir Mais pourquoi?, un projet dans lequel elle abordera plusieurs tabous comme l'argent et la parentalité, mais aussi la nudité. Cet épisode en particulier lui a d'ailleurs permis de repousser ses limites et de confronter un de ses grands complexes, alors qu'elle posera nue.

«Et c’était un grand défi pour moi! Je n’aime pas mes seins... Avec un soutien-gorge, je peux m’organiser si je suis dans un environnement contrôlé. (rires) Dans une classe d’art, le modèle retire son drap et il s’expose tel qu’il est. Je trouve ça excessivement beau. Dans mon cas, ç’a été une vraie belle expérience que je recommande à toutes les femmes qui ont de la difficulté avec leur image corporelle», reconnait-elle.

Elle admet aussi qu'elle aurait aimé parler de chirurgie plastique, mais que le sujet n'a malheureusement pas été retenu.

«[J'aurais voulu retoucher] Mon nez. Il y a trois ans, je me suis cassé le nez. Il n’est pas exclu que je le fasse refaire éventuellement», confie-t-elle.

Pour lire plus de confidences de Maripier Morin, procurez-vous le magazine 7 Jours de cette semaine.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus