L’amour en séries | Benoît et Marie, d’Unité 9 | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

L’amour en séries | Benoît et Marie, d’Unité 9

Traverser les tempêtes

Image principale de l'article Benoît et Marie, d’Unité 9
Photo : Véro Boncompagni

Marie Lamontagne et Benoît Frigon se sont connus à l’école où ils travaillaient. Ils ont d’abord été amis, puis leur relation a évolué. Mis à part la sœur et les enfants de Marie, Benoît est le seul qui ne lui a jamais tourné le dos, même après son incarcération. Pourtant, leur histoire d’amour est loin du conte de fées.

Marie Lamontagne et Benoît Frigon (Guylaine Tremblay et Patrice L’Ecuyer) travaillent ensemble lorsque Marie plaide coupable à des accusations de tentative de meurtre pour protéger sa fille. Elle est condamnée à une peine de prison. 

Une relation naissante

À son arrivée à Lietteville, Marie a le sentiment de faire ce qu’il faut pour protéger sa fille. Elle ne regrette rien, mais sa vie derrière les barreaux n’en est pas plus facile pour autant. La plupart de ses amis et de ses proches coupent tout contact avec elle; le cercle des gens qui ne la laissent pas tomber est très restreint. Parmi eux se trouve Benoît Frigon, qui a toujours eu de l’affection pour Marie. Lorsqu’ils se croisent au salon funéraire, vers la fin de la première saison, il lui demande de l’ajouter sur la liste des gens qui ont le droit de lui rendre visite. 

Marie et Benoît sont ravis que le hasard les ait réunis.

Photo : Véro Boncompagni

Marie et Benoît sont ravis que le hasard les ait réunis.

La première rencontre de Marie et Benoît en prison est marquante. Ils sont soumis à des règles et à des restrictions de toutes sortes. Cela ne semble pas enlever à Benoît l’envie de revenir, ce qu’il promet de faire. Il profite de son retour à la maison pour régulariser sa situation: il quitte officiellement sa conjointe et emménage dans sa propre résidence. Par la suite, il va voir Marie le plus souvent possible. Leurs rencontres sont brèves et se passent toujours sous surveillance. Benoît désire plus et il surprend Marie en lui demandant de l’épouser.

Les amis ne mettent pas longtemps à se rapprocher avant de se déclarer leur amour!

Photo : Véro Boncompagni

Les amis ne mettent pas longtemps à se rapprocher avant de se déclarer leur amour!

Le mariage

Les événements heureux et rassembleurs sont très rares au centre carcéral de Lietteville. Lorsque Marie accepte la demande en mariage de Benoît, toutes les détenues, surtout ses amies, se réjouissent pour elle, même si elles savent qu’un mariage célébré en prison ne peut être tout à fait semblable aux autres. La joie se lit sur chaque visage. Voir la mariée dans sa robe blanche et imaginer sa vie future fait du bien aux femmes. Pour Marie, ce mariage représente l’espoir de jours meilleurs.

Le mariage du couple promet une journée joyeuse aux détenues de Lietteville.

Photo : Véro Boncompagni

Le mariage du couple promet une journée joyeuse aux détenues de Lietteville.

Benoît veille sur Marie et sur les membres de sa famille, dont Léa (Frédérique Dufort). Il est gentil avec elle et tente de lui offrir la stabilité dont elle a manqué au cours des dernières années. Les sentiments de la jeune fille pour Benoît sont étranges: bien qu’elle sache qu’elle ne le devrait pas, elle s’imagine dans ses bras et se fait des scénarios improbables dans sa tête.

Benoît est accueilli à bras ouverts par la famille de Marie... en particulier par Léa.

Photo : Véro Boncompagni

Benoît est accueilli à bras ouverts par la famille de Marie... en particulier par Léa.

Le doute

Les agissements de Léa mettent la puce à l’oreille de son frère, Sébastien (Olivier Barrette), qui sème le doute dans l’esprit de Marie. Elle en vient à croire que Benoît violente sa fille. Il clame son innocence, mais Marie ne pourra malheureusement entendre la vérité de la bouche de Léa, car Sébastien et elle meurent dans un accident de voiture. 

Bouleversée par la mort de ses enfants, Marie n’arrive pas à exprimer sa douleur autrement qu’en tentant de faire payer Benoît pour les crimes qu’elle pense qu’il a commis. Elle n’a pas pu protéger sa fille en empêchant l’accident, mais elle promet de la venger en faisant punir son agresseur présumé. Marie s’épuise dans cette lutte et perd peu à peu ses derniers alliés. Plus rien ne la retient, et elle en vient à vouloir mettre fin à ses jours.

Un ami fidèle

Malgré tout ce qu’il a enduré, Benoît pardonne à Marie et se trouve à ses côtés à l’hôpital au moment où elle se réveille à la suite de sa tentative de suicide. Ils n’ont plus la même relation, mais Benoît lui prouve qu’il est et sera toujours là au moment où elle aura besoin de lui. Sa présence dans la vie de Marie joue en sa faveur devant la Commission des libérations conditionnelles. Bien qu’il ait compris que Marie ne sera jamais l’épouse qu’il aurait aimé avoir, il continue de lui prouver qu’ils sont liés jusqu’à ce que la mort les sépare.

À la suite de la tentative de suicide de Marie, Benoît fait tout pour lui prouver qu’il est là pour elle.

Photo : Véro Boncompagni

À la suite de la tentative de suicide de Marie, Benoît fait tout pour lui prouver qu’il est là pour elle.

À lire aussi

Et encore plus