L’animateur déchu Éric Salvail cité à procès | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

L’animateur déchu Éric Salvail cité à procès

Image principale de l'article L’animateur déchu Éric Salvail cité à procès
Ben Pelosse / JdeM

L’ancien animateur Éric Salvail vient d’être cité à procès, qui devrait se tenir devant juge et jury.  

L’enquête préliminaire de l’homme de 50 ans s’est conclue ce matin au centre judiciaire Gouin, à Montréal. Il est accusé d’agression sexuelle, de harcèlement criminel et de séquestration, pour des événements qui se seraient déroulés en 1993.  

En une journée et demie, 5 témoins ont été entendus. Parmi eux, le plaignant, Donald Duguay, a répondu hier d’un ton assuré aux questions des avocats. Le contenu de son témoignage, ainsi que ceux des témoins entendus aujourd’hui, est frappé d’une ordonnance de non-publication.  

Ce matin, ce sont quatre proches et amis de la présumée victime qui sont venus témoigner.  

À la fin de l’audience, le juge Pierre Labelle de la Cour du Québec a demandé à Éric Salvail de se lever et lui a indiqué qu’il avait suffisamment de preuve pour qu’il soit cité à procès. L’animateur déchu ne contestait pas cette citation à procès. Il souhaitait qu’une enquête préliminaire se tienne afin de pouvoir tester la preuve amassée contre lui.  

Aujourd’hui encore, Salvail arborait toujours un air sérieux. Hier, il est aussi resté stoïque toute la journée, comme on l’a rarement vu. Durant ses heures de gloire à la télévision, Éric Salvail était davantage connu comme étant un homme énergique et exubérant.   

Son règne télévisuel s’est abruptement terminé il y a deux ans après qu’il ait été visé par plusieurs allégations sexuelles. Donald Duguay est la seule victime dont la plainte a été retenue par le ministère public.  

Son identité n’est pas protégée par une ordonnance de non-publication, à sa demande.  

Éric Salvail doit revenir au tribunal le 4 novembre prochain, au palais de justice de Montréal.  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus