Le secret d’un corps de superhéros | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Le secret d’un corps de superhéros

Ils se sont sculpté un corps de rêve pour incarner des superhéros, et ce, pour le plus grand plaisir de nos yeux! Mais se préparer pour ce genre de rôle requiert un travail de tous les instants...   

Jason Momoa en Aquaman    

Photo : Warner Bros.

L’acteur d’origine hawaïenne a déjà un physique imposant qui ne laisse personne indifférent. Mais après avoir accepté d’intégrer l’univers cinématographique de DC Comics, dans Batman v Superman: Dawn of Justice, en 2016, il s’est mis à lever plus sérieusement des poids et haltères et à faire de l’escalade. Il a depuis repris les traits du roi d’Atlantis dans Justice League, en 2017, puis dans Aquaman, l’année suivante.   

Ben Affleck en Batman   

Photo : Warner Bros.

Avant de revêtir la fameuse cape noire, Ben a dû se délester de ses kilos en trop en se désâmant au gym et en suivant un régime riche en protéines. Résultat: l’acteur a réussi à transformer sa graisse en muscles juste à temps pour le tournage de Batman v Superman: Dawn of Justice, qui est sorti en salle en 2016, puis il a gardé la forme pour revenir dans Justice League, qui a été diffusé l’année suivante.   

Mark Ruffalo en Hulk   

Photo : Disney

Il est connu pour ses prestations dans les thrillers psychologiques, et nous n’aurions pas pensé à lui pour incarner le titan vert, interprété auparavant par Edward Norton. Il a pourtant tout déchiré dans la franchise Avengers — son costume compris! — grâce à un physique qu’il a soigneusement travaillé... mais aussi grâce à la capture de mouvements, qui a permis à la production d’enregistrer ses gestes pour les intégrer dans un monde virtuel. Après tout, un physique comme celui de Hulk, c’est juste... surhumain!   

Henry Cavill en Superman   

Photo : Warner Bros.

L’interprète de Clark Kent dans Man of Steel (2013), Batman v Superman: Dawn of Justice (2016) et Justice League (2017) s’est soumis au même travail que tous les autres interprètes de superhéros pour sculpter son corps tout en muscle: poids et haltères, jogging, diète de 5000 calories par jour, etc. Mais l’exercice cardiovasculaire qu’il préfère, selon ce qu’il a confié sur le plateau de Jimmy Fallon, est celui qui se pratique avec une partenaire... au lit!   

Chris Pratt en Peter Quill   

Photo : Disney

L’acteur de 40 ans a dû subir toute une transformation physique pour passer du garçon rondelet, dans la télésérie Parks and Recreation, au mâle super sexy dans les deux Guardians of the Galaxy. Il peut remercier son entraîneur personnel et sa nutritionniste pour les 60 lb de graisse qu’il a perdues en six mois ainsi que pour la musculature impressionnante qui en a émergé! «Désormais, la partie amusante n’est plus de me nourrir, mais de contracter mes fesses en me regardant dans le miroir!»   

Hugh Jackman en Wolverine   

Photo : 20th Century Fox

Le célèbre «huit pack» que l’acteur affiche depuis qu’il a rejoint la bande de X-Men, en 2000, n’est pas une illusion créée grâce aux effets spéciaux! L’Australien a expliqué qu’il avait travaillé à la sueur de son front pendant des années pour arriver au superbe résultat qu’on a pu admirer à l’écran.   

Tom Holland en Spider-Man   

Photo : Columbia Pictures

L’acteur à l’allure pubère est un des derniers venus dans l’univers de Marvel, et il a fallu qu’il travaille fort pour se faire accepter dans le groupe en 2016. Il a dû suivre un entraînement intensif comprenant des séances de gymnastique et de boxe, le tout agrémenté de stimulations musculaires électriques. «Pendant les entraînements, j’enfilais un costume qui m’envoyait des courants électriques de faible intensité dans tout le corps et qui pouvait contracter certains de mes muscles jusqu’à 80 fois par seconde!»   

Chadwick Boseman en Black Panther   

Photo : Disney

Il s’est démené corps et âme pour être au sommet de sa forme afin d’interpréter Black Panther pour la première fois à l’écran en 2016, dans Captain America: Civil War. Pour parvenir à ses fins, il a misé sur les arts martiaux, en y combinant du karaté, du kung-fu et du jiu-jitsu. «La partie physique est ce qui m’amuse le plus dans la préparation pour un rôle.» L’acteur tout en muscle explique que c’est ce qui l’aide à entrer dans la peau de son personnage (et à faire ressortir son sex-appeal, a-t-on envie d’ajouter).   

Ryan Reynolds en Deadpool   

  

Photo : 20th Century Fox

Le mari de Blake Lively a su qu’il allait interpréter son personnage favori de bandes dessinées, dans X-Men Origins: Wolverine (sorti en 2009), seulement trois mois avant le début du tournage. Il a donc dû prendre 25 lb de muscles, et rapidement! Ryan a miraculeusement atteint son objectif en s’entraînant six jours par semaine de façon intensive et en s’astreignant à un régime de 3200 calories par jour. L’acteur de 42 ans a toutefois spécifié que ses beaux muscles n’étaient pas qu’une question de look mais plutôt une nécessité pour éviter de se blesser durant l’exigeant tournage.   

Benedict Cumberbatch en Dr. Strange   

Photo : Disney

Il n’était pas au sommet de sa «sexyness» en Sherlock Holmes, mais il a su se rattraper pour son rôle dans Doctor Strange, sorti en 2016. Que faut-il pour acquérir la force digne d’un superhéros de Marvel? Le Britannique de 43 ans a confié qu’il n’y avait rien de plus simple! «J’avais toute une équipe d’entraîneurs à ma disposition. Je n’avais qu’à suivre leurs directives à la lettre. Il y a des gens qui tueraient pour ça!»   

Robert Downey Jr. en Iron Man   

Photo : Disney

L’acteur au passé trouble a perdu de nombreuses années à s’autodétruire en consommant de l’alcool et diverses drogues. Décrocher le rôle de Tony Stark, dans Iron Man, en 2008, a donc été pour lui le début de la rédemption! Robert ne jure désormais que par le yoga, même s’il doit également multiplier les heures au gym pour préserver sa musculature. Après tout, il doit le mériter, son titre d’«homme de fer»!   

Chris Hemsworth en Thor   

Photo : Disney

Depuis 2011, c’est lui qui a la chance d’interpréter le (oh, combien!) séduisant Thor, un des personnages principaux des films de Marvel. La préparation pour ce rôle a bien sûr exigé beaucoup d’entraînement en salle, mais l’acteur australien se souvient surtout de la diète draconienne qu’il a dû suivre. Au départ, il a adopté un régime pauvre en calories pour maigrir, puis il a enchaîné avec une diète ultra-protéinée comprenant beaucoup de viande, de poisson, de fromage ainsi que trois œufs entiers et quatre blancs d’œufs par jour!    

Chris Evans en Captain America   

Photo : Paramount Pictures

L’acteur de 38 ans, qui a déjà interprété Johnny Storm dans Fantastic Four, a l’habitude des héros Marvel. Mais quand il a décroché le rôle de Captain America en 2011, il savait qu’il aurait beaucoup de croûtes à manger avant de pouvoir enfiler le mythique costume! Heureusement, les poids et haltères ont fait «la job» selon lui! «C’est un entraînement très équilibré, qui fait travailler chacun des muscles. Je crois que même mes orteils sont plus devenus plus gros !» a-t-il dit.

À lire aussi

Et encore plus