Evelyne Brochu a la musique dans la peau | 7 Jours
/news/entrevues

Evelyne Brochu a la musique dans la peau

Image principale de l'article Evelyne Brochu a la musique dans la peau
Photo : Patrick Séguin, TVA Publications

La comédienne, qui fait partie de notre paysage télévisuel et cinématographique depuis plus de 10 ans, présente ces jours-ci son tout premier album, intitulé Objets perdus. Elle nous explique comment elle jongle avec la musique et le jeu depuis le début de sa carrière.

Evelyne, d’où est née l’idée de faire un album?

De ma longue et belle histoire d’amitié avec mon ami Félix Dyotte. Notre relation a toujours été habitée par la musique, et ça s’est transposé dans une œuvre, quelque chose que j’ai envie de partager et qui sera ancré dans le temps.

Parle-moi de ta rencontre avec lui...

Ça s’est passé de façon fulgurante, quand on était au Cégep de Saint-Laurent. On s’est vite bien entendus; on aime jaser et on le faisait sans arrêt! C’était une époque bénie... Je me souviens qu’on allait chez les parents de Félix, au sous-sol, et qu’on écoutait et qu’on faisait de la musique. On écrivait des poèmes, on se passait des romans... Cette période était comme une espèce d’incubateur artistique. C’est probablement grâce à Félix que je suis devenue l’artiste que je suis aujourd’hui. Il est allumé et tellement créatif!

Que retiens-tu du processus créatif de cet album?

Il s’est fait dans la joie du début à la fin! On a d’abord fait quelques démos, puis on a fait des rencontres créatives au chalet de Félix, qui a ensuite écrit les chansons. Par la suite, il y a eu ma grossesse! J’ai donc fait ce disque pendant que j’étais enceinte. J’étais dans la joie et la plénitude. Je me sentais bien dans mon corps et dans mon cœur. On a mixé l’album pendant mon congé de maternité. Pendant que mon fils faisait ses siestes, j’écoutais les mix qu’avait faits Philippe Brault. C’est donc un album qui a été créé dans une période très heureuse de ma vie!

As-tu l’intention de faire une tournée de spectacles?

Oui, je compte défendre ces chansons sur scène. J’ai même très hâte de le faire! Des dates seront annoncées très bientôt...

Outre la promotion de ton album, de quoi sera fait ton automne?

Il y aura la diffusion de la troisième saison de Trop. J’ai eu tellement de fun à tourner ça! C’est une belle saison, très touchante, avec la même belle gang de comédiens. De plus, je tourne la série Paris Police 1900, en France. J’ai commencé en juillet et je vais tourner jusqu’en janvier. C’est une série historique à grand déploiement, et j’ai beaucoup de fun à faire ça. Je joue Marguerite Steinheil, une courtisane. C’est un personnage qui a réellement existé; c’est vraiment intéressant à jouer!

Tu passes donc beaucoup de temps en France, ces temps-ci...

Oui, j’en arrive et j’y retourne dans quelques jours. Je fais la navette entre Montréal et Paris. Puis, en mars, je vais jouer au Théâtre du Nouveau Monde (dans la pièce Les 3 sœurs). Je vis une année très excitante, remplie de voyages et de projets variés.

En terminant, comment ça se passe avec ton fils?

Ça se passe super bien! Il aura bientôt un an, c’est fou comme ça passe vite! Il va m’accompagner à Paris, et j’ai aussi la chance d’avoir un chum et une mère bien présents pour m’aider. Comme je ne tourne pas tous les jours de la semaine, je peux profiter de mon rôle de maman. Je passe beaucoup de temps avec lui. Par ailleurs, il est sur le point de marcher, et j’en suis très excitée! Il fera peut-être ses premiers pas à Paris... 

  • L’album Objets perdus est offert en magasin et en téléchargement.
  • La troisième saison de Trop sera offerte sur Tou.tv Extra dès le 30 septembre.

Photo : courtoisie

À lire aussi

Et encore plus