À vos manettes | Marie-Ginette Guay | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

À vos manettes | Marie-Ginette Guay

«J’aimais regarder les beaux dimanches»

Image principale de l'article Marie-Ginette Guay
Photo : Eric Myre

Les artisans de la télé sont des télévores comme vous, chers lecteurs. Voici les émissions qui font vibrer la comédienne Marie-Ginette Guay, l’interprète de Rollande dans la série Discussions avec mes parents.

Quel est votre premier souvenir télé?

La Ribouldingue a vraiment été un plaisir pour moi quand j’étais petite. Tous ces personnages ont ouvert mon imagination. Paillasson en particulier était assez craquant! Jean-Louis Millette était formidable avec ses patates en chocolat. Nous en voulions tous!

Quelle émission vous a passionnée à l’adolescence?

Comme j’étais pensionnaire, je n’ai pas beaucoup regardé la télévision durant cette période de ma vie. Il y avait des téléviseurs au pensionnat, mais les heures d’écoute étaient limitées. Les fins de semaine, comme le règlement était moins sévère, j’aimais regarder Les beaux dimanches. J’ai découvert plusieurs œuvres et comédiens grâce à cette émission. Je me souviens, entre autres, d’Hubert Loiselle et Jacques Godin dans Des souris et des hommes.

Hubert Loiselle, Jacques Godin et Luce Guilbault dans la pièce Des souris et des hommes, présentée aux Beaux dimanches.

Photo : © Radio-Canada

Hubert Loiselle, Jacques Godin et Luce Guilbault dans la pièce Des souris et des hommes, présentée aux Beaux dimanches.

Quelle a été votre première apparition à la télévision?

C’était dans les années 1980, à Québec, dans une émission de sketchs qui s’intitulait Spécial Mi-Carême

Quel est votre coup de cœur télé de la dernière année?

M’entends-tu? m’a bouleversée. Le trio d’actrices principales est formidable! Ces filles-là sont bonnes, drôles et touchantes. De plus, elles vont dans des zones inattendues. C’est rare qu’on parle de gens issus de milieux défavorisés à la télé. 

Eve Landry, Florence Longpré et Mélissa Bédard, M’entends-tu?.

Photo : © Trio Orange

Eve Landry, Florence Longpré et Mélissa Bédard, M’entends-tu?.

Quelle émission québécoise vous a le plus marquée?

Les filles de Caleb a été un moment important de notre télévision avec ses tournages extérieurs. Il y avait une cinématographie étonnante dans cette grande saga familiale. La musique était formidable, elle aussi, et les comédiens étaient tous très bons. 

Quel est votre plus grand plaisir coupable au petit écran? 

Vais-je l’avouer? Ce qui me détend vraiment, ce sont les émissions de décoration. Je les aime toutes! Parler de peinture ou de couleur de tapis est si peu important que ça me vide le cerveau et me relaxe. 

Qui vous fait immanquablement rire à la télévision?

Florence Longpré me fait beaucoup rire! Elle est émouvante dans M’entends-tu?, mais tordante dans Like-moi! quand elle incarne l’esthéticienne Gaby Gravel. C’est une actrice qui a de l’aplomb!

Quelle prestation d’acteur vous a impressionnée?

Isabelle Blais me touche particulièrement. Dans Faits divers, elle n’a pas besoin d’en faire trop pour être juste. J’admirais aussi Nicole Leblanc, qui, malheureusement, n’est plus avec nous. Elle a livré toute une prestation dans Apparences, de Serge Boucher. 

Isabelle Blais, Faits divers.

Photo : Véro Boncompagni

Isabelle Blais, Faits divers.

Nicole Leblanc, Apparences.

Photo : Bertrand Calmeau

Nicole Leblanc, Apparences.

Quel méchant avez-vous préféré détester?

Je trouve Guy Nadon particulièrement bon lorsqu’il endosse un rôle de méchant.

De quelle émission ancienne aimeriez-vous voir une nouvelle version?

J’aimerais qu’on redonne une place plus importante aux arts de la scène à la télévision, comme le faisait Les beaux dimanches à l’époque. C’était une fenêtre vraiment intéressante sur la musique, la danse, le théâtre... Pour le reste, je ne suis pas une grande nostalgique. J’aime qu’on crée de nouvelles choses. 

Si on vous donnait l’occasion de jouer dans n’importe quelle série, laquelle choisiriez-vous?

J’ai joué en Acadie dans Le siège et j’ai adoré ça. Nous faisons un métier de rencontres, et ce tournage m’a permis d’en faire. J’aimerais donc participer à une série qui m’amènerait à voyager. Pourquoi pas L’Échappée, qui est tournée en partie dans le Bas-Saint-Laurent?

Alexandre Goyette, Antoine Desrochers et Julie Perreault, L’Échappée.

Photo : Eric Myre

Alexandre Goyette, Antoine Desrochers et Julie Perreault, L’Échappée.

Pourquoi aimez-vous interpréter le personnage de Rollande dans Discussions avec mes parents?

Parce que les textes sont tellement bien écrits! François Morency fait vraiment un bon boulot! Par ailleurs, j’aime beaucoup Rollande, car elle prend les choses de façon entière. Elle fonce dans la vie un peu naïvement, mais avec beaucoup d’amour. Elle a aussi un très bon sens de la répartie, ce qui est agréable, parce que j’ai toujours de bonnes répliques à dire. L’équipe est également super, et mon camarade Vincent Bilodeau me fait royalement rire!

Avec François Morency dans Discussions avec mes parents.

Photo : © Radio-Canada

Avec François Morency dans Discussions avec mes parents.

À lire aussi

Et encore plus