Jonathan Painchaud: Un album anniversaire | 7 Jours
/culturel/musique

Jonathan Painchaud: Un album anniversaire

Image principale de l'article Jonathan Painchaud: Un album anniversaire
Photo : Gracieuseté
Jonathan Painchaud a plusieurs raisons de célébrer: en plus de ses 25 ans de carrière, l’artiste a fêté son 45e anniversaire le 17 septembre. L’auteur-compositeur-interprète souligne ces anniversaires en grand en lançant 45 tours, un album sur lequel il offre une version épurée des chansons coups de cœur de son catalogue. 
 
Jonathan, cet album marque ton retour sur disque après trois ans d’absence. Pourquoi avoir choisi de faire un album rétrospectif?
Je voyais arriver mon 25e anniversaire de carrière et j’avais envie de souligner ça de belle façon, même si je ne savais pas quelle forme ça allait prendre. Finalement, mon équipe est venue voir un spectacle acoustique que je donnais au Verre bouteille, au cours duquel j’interprétais des versions épurées et simplifiées de mes chansons. À partir de ce moment, il était clair pour tout le monde que c’est ce que je devais faire pour souligner cet anniversaire. 
 
 
As-tu eu de la difficulté à sélectionner les pièces que tu allais reprendre?
Oui, même si certaines chansons s’imposaient dès le départ. J’ai réécouté mon répertoire en entier, parce que je voulais évidemment inclure mes plus grands succès, mais aussi faire un clin d’œil à certaines de mes chansons moins connues.
 
 
Qu’est-ce que tu retiens de cette expérience?
J’ai vécu des moments intenses dans ma carrière, et faire une telle introspection m’a fait du bien. Ça m’a permis de me rendre compte que j’étais très fier et heureux du chemin parcouru, même s’il a été parsemé de gros highs et de gros downs. Je suis content de ma carrière.
 
 
Comment s’est déroulé l’enregistrement?
Ça s’est fait de façon assez organique. On a enregistré live avec trois guitares acoustiques et on a ensuite ajouté un peu de batterie. Mon frère Éloi y joue aussi un peu d’harmonica. Je suis heureux, parce qu’avec le son des trois guitares acoustiques, on a réussi à retrouver l’énergie rock des chansons. Il y a aussi deux nouvelles chansons: T’es tout ce que j’attendais et Instagram Queen.
 
 
Fais-tu aussi un clin d’œil à Okoumé?
Oui, les autres membres du groupe sont venus enregistrer des back vocals. Ce groupe a été important dans ma carrière et dans mon cheminement. Je voulais vraiment inclure quelque chose d’Okoumé sur cet opus. 
 
 
Est-ce que nous pouvons nous attendre à une réunion du groupe éventuellement?
Non, je ne pense pas. Du moins, nous n’en avons pas discuté. On est tous tellement occupés en ce moment que ça serait compliqué. Par ailleurs, mon frère et moi sommes aussi du projet Les Salebarbes, qui connaît un beau succès. C’est une belle surprise pour nous, mais ça nous occupe beaucoup. J’ai aussi quelques spectacles en solo cet automne et j’aimerais éventuellement écrire de nouvelles chansons pour présenter du matériel original dans un avenir rapproché. 
 

À lire aussi

Et encore plus