Studio G | Le party de Maripier | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Studio G | Le party de Maripier

Dimanche 22 septembre à 20 h 45, TVA (Début)

Maripier Morin
Photo : © TVA

Maripier Morin

Au cours d’une soirée entre amis, on cuisine de bons mets et on taquine les invités! C’est à une fête aux allures de bien-cuit que Maripier Morin invite les téléspectateurs dans sa nouvelle émission, Studio G.

Maripier, comment le concept de Studio G est-il né?

Les gens du groupe Fair-Play et moi, nous nous sommes réunis au printemps pour développer une nouvelle émission. TVA nous avait demandé de concevoir un show nostalgique, mais nous avons vite réalisé que nous en avions soupé, de la nostalgie! Ce thème a été exploité de mille manières à la télévision, et nous avons eu l’impression qu’il fallait aller ailleurs. Comme je suis un peu baveuse et que j’aime les productions dont le contenu n’est pas vraiment «lisse», nous avons créé Studio G, un party de cuisine dans lequel on célèbre un invité tout en rigolant à ses dépens.

À quoi peut-on s’attendre?

Le but est que l’émission ressemble à votre dernier samedi entre amis autour de l’îlot de la cuisine. Dans ce genre de party, il y a toujours un moment où les choses dérapent quand un ami commence sa phrase par: «Te rappelles-tu la fois...» La meilleure façon de décrire l’ADN de l’émission, c’est de rappeler le discours d’Antoine Bertrand au dernier Gala Artis. En recevant son trophée, il a dit à son amoureuse, Catherine-Anne Toupin: «Mon amour, je t’aime, je te fais toujours de belles déclarations, mais ramasse-toi!» À travers les imperfections et les manies un peu gênantes de leurs artistes préférés, les téléspectateurs découvriront de nouvelles facettes de ceux-ci.

Ce sera donc une émission aux allures de bien-cuit...

Oui, mais ce qui est intéressant dans le concept, c’est que notre invité ne restera pas passif. Il va certainement surenchérir en racontant des gaffes des gens venus le célébrer. Certes, il faut avoir le sens de l’autodérision pour être un bon invité de Studio G, mais le tout est conçu avec amour. Et quand c’est fait avec amour, on peut toujours aller plus loin dans l’humour!

Photo : Dominic Gouin / TVA Pub

Qui seront les invités?

Je ne peux pas répondre à cette question, parce que les invités eux-mêmes ne savent pas qu’ils passeront à l’émission. Leur participation est une surprise. Quant à ceux qui seront là pour rigoler avec eux, ce seront non seulement des amis du milieu, mais aussi des gens inconnus du public: d’autres amis, des membres de la famille... Le point commun des personnes présentes dans le studio, c’est leur amour pour la personne qu’on célèbre. 

Quel est votre rôle?

Je suis un peu la chef d’orchestre de l’émission. Mon but est que nous ayons tout ce qu’il faut autour de la table pour faire plaisir à notre invité. Ensuite, je vais regarder le party prendre! Bien entendu, j’enlèverai le droit de parole à ceux qui tirent un peu trop la couverture de leur côté...

Servirez-vous de la nourriture?

Oui, nous servirons aux gens la nourriture et les alcools préférés de notre invité.

À quoi ressemble le décor?

Le réalisateur Jean Lamoureux et moi avons conçu un décor tout à fait chaleureux et convivial. De plus, l’îlot peut se transformer en scène. Je l’avoue, lorsque j’ai un peu bu, j’ai une fâcheuse tendance à vouloir monter sur tout ce qui est surélevé. Nos invités et moi pourrons le faire sans nous faire chicaner.

Pourquoi l’émission est-elle intitulée Studio G?

Tout simplement parce qu’elle est tournée dans le studio G de TVA. C’est un studio mythique, où toutes les grosses émissions de la chaîne sont tournées depuis 40 ans, mais qui, au contraire du légendaire studio 42 de Radio-Canada, est très peu souvent nommé à l’écran. Nous trouvions intéressant de l’associer au concept de l’émission. C’est un studio très vaste, qui a notamment accueilli des tournages de La petite vie, même si la comédie était diffusée à Radio-Canada.

À lire aussi

Et encore plus