Secrets de plateau | Boomerang | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Secrets de plateau | Boomerang

En famille c'est mieux

Marc Messier, Catherine-Anne Toupin, Antoine Bertrand et Marie-Thérèse Fortin.
Photo : Dominic Gouin

Marc Messier, Catherine-Anne Toupin, Antoine Bertrand et Marie-Thérèse Fortin.

Le jour de notre passage sur le plateau de tournage de Boomerang, c’était le calme après la tempête, puisque les huit bébés qui incarnent les poupons de Karine et Stéphanie avaient terminé leur boulot la veille. Sereins et fiers du travail accompli, les acteurs de la comédie nous ont parlé de la cinquième saison.

Pour Catherine-Anne, la meilleure idée l’emporte

Photo : Dominic Gouin

Catherine-Anne Toupin, l’interprète de la sympathique Karine, est aussi l’idéatrice de Boomerang. Depuis cinq saisons, cela se traduit par un apport bien précis aux textes. «Dès le début de la période d’écriture, les auteurs soumettent leurs idées de courbes narratives, et moi, je les nourris des miennes. Ensuite, je lis toutes les versions de chaque épisode. Je suis en quelque sorte l’œil extérieur, la personne qui n’est pas “collée” dans l’écriture au quotidien. C’est important, car lorsqu’on a le nez dans un texte, il arrive qu’on ne voie plus ses défauts», explique-t-elle. Ce regard permet-il à Catherine-Anne d’avoir l’œil sur la ligne directrice initiale de son «bébé» télévisuel? «Non, je ne travaille pas comme ça! Je veux que les auteurs s’approprient complètement l’histoire. Le fait que ce soit une de mes idées ou celle de quelqu’un d’autre qui l’emporte n’a aucune importance. L’important, c’est que les scènes soient bonnes!»

La guerre d’Antoine

Photo : Dominic Gouin

Que ceux qui croient que, pour Antoine Bertrand, retrouver le plateau de tournage de Boomerang pour une cinquième saison revient à enfiler des pantoufles se détrompent! Au contraire, le tournage demande énormément d’énergie au comédien. «Ça exige une attention de tous les instants. Ce tournage de deux mois est comme une guerre, et il faut y être préparé. Il n’y a pas d’ambiguïté possible en comédie, et la ligne est très mince entre trop en faire, ne pas en faire assez et être exactement à la bonne place. C’est toujours très agréable, mais exigeant. Je ressens une responsabilité supplémentaire, parce que la série est le bébé de ma blonde», souligne le comédien.

Pierre, complètement gaga

Photo : Dominic Gouin

Qu’est-ce que Pierre ne ferait pas pour sa famille? Les naissances d’Alexandra et d’Alexis confirment le dévouement du personnage de Marc Messier. «Pierre est assez gaga, comme prévu! C’est l’homme de famille par excellence, et il souhaite que les siens soient toujours près de lui. Il ne vit que pour eux, ce qui lui cause parfois des problèmes, parce que ses enfants sont quand même adultes!» dit l’acteur en riant.

Monique retrouve une ancienne flamme

Photo : Dominic Gouin

Monique fera vivre des émotions fortes à son Pierre cette saison en renouant avec une ancienne flamme. «Il y a un conventum à l’école de Monique et de ses filles. Comme c’est un événement intergénérationnel, elles y sont toutes invitées. Monique y retrouve une flamme de jeunesse, incarnée par Fayolle Jean. Pierre n’est pas certain d’aimer ça; ça l’insécurise un peu, parce que, sa Monique, elle est à lui! Il la trouve bien trop pimpante lorsqu’elle part à son bal», laisse entendre Marie-Thérèse Fortin. 

Sylvain, un beau-père parfait

Magalie Lépine-Blondeau et Fabien Cloutier dans la deuxième saison.

Photo : Marlene Gelineau Payette

Magalie Lépine-Blondeau et Fabien Cloutier dans la deuxième saison.

Malheureusement pour Sylvain, l’enfant de Stéphanie, qu’il espérait être le sien, est celui de Richard. Qu’à cela ne tienne, l’amoureux dévoué a choisi de devenir le beau-père parfait pour Alexis. Fabien Cloutier n’avait pas de scène à jouer lors de notre visite de plateau, mais Antoine Bertrand nous en a dit plus long sur les aventures du meilleur ami de son personnage. «Grâce à la ligne “émotique” que Sylvain et Patrick ont fondée ensemble, Sylvain sait exactement quoi faire avec le petit. Patrick, lui, avait Sylvain pour s’occuper de la compagnie, parce qu’il était plutôt mal à l’aise», affirme le comédien.

Jusqu’à huit bébés en même temps

Alexandra et Alexis, les bébés de Karine et Stéphanie, ont été interprétés par des couples de jumeaux. Comme on les voit à deux âges différents durant la série, il est arrivé que huit poupons se côtoient dans les coulisses. «Nous avons eu beaucoup de plaisir avec ces bébés-là! C’était formidable, mais intense, lorsqu’ils se mettaient tous à pleurer en même temps! Antoine et moi avons craqué pour les jumelles Lili et Marguerite, elles étaient si belles et adorables! C’étaient de bons bébés, qui avaient envie d’être là et qui regardaient toujours la perche (un micro en hauteur)», raconte Catherine-Anne Toupin.

ACTION!

Photo : Dominic Gouin

Pierre et Monique ont appris à aimer Patrick avec les années et font tout ce qu’ils peuvent pour l’aider à démarrer son nouveau restaurant. Mais comme rien n’est au beau fixe dans Boomerang, ce ne sera pas facile pour le chef. Nous avons assisté au tournage d’une scène durant laquelle Pierre et Monique n’arrivent pas à payer le livreur de vin.

Photo : Dominic Gouin

À lire aussi

Et encore plus