Docu-D: Trois étrangers identiques | La face cachée d’un miracle | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Docu-D: Trois étrangers identiques | La face cachée d’un miracle

Jeudi 26 septembre à 22 h, Canal D

Image principale de l'article La face cachée d’un miracle
Photo : Canal D

En 1980, le public est fasciné par les retrouvailles de David, Bobby et Eddy, des triplés identiques de 19 ans qui ont été séparés à la naissance. Dans le documentaire Trois étrangers identiques, on comprend toutefois que ce miracle cache un côté aussi sombre que révoltant.

L’histoire de David Kellman, Bobby Shafran et Edward Gallant est si incroyable qu’elle pourrait avoir été écrite par des scénaristes hollywoodiens — et pourtant, elle est bien vraie. C’est pourquoi le réalisateur Tim Wardle consacre deux heures au parcours de ces triplés dans le documentaire Trois étrangers identiques, qui tente de faire la lumière sur l’expérience scientifique immorale dont ils ont été victimes. 

Photo : Canal D

Drôle de hasard

Pour comprendre toute l’affaire, il faut remonter jusqu’en 1980, lorsque Bobby apprend une nouvelle étrange dès sa première journée à l’université: il est le parfait sosie d’un ancien étudiant nommé Eddy, avec qui il entre en contact grâce à Michael Domnitz. Bobby et Eddy réalisent alors qu’ils sont jumeaux, puisqu’ils sont tous deux nés près de New York, le 12 juillet 1961,
avant d’être placés en adoption par l’agence Louise Weis. 

Tout le monde est sidéré par ce hasard, notamment le journaliste Howard Schneider, qui publie un article rapidement relayé dans tous les médias. Il n’en faut pas plus pour permettre à David de comprendre qu’il est le frère de Bobby et d’Eddy, complétant un trio qui fait sensation dans la presse à potins. Galvanisés par leurs retrouvailles et leur célébrité, les triplés devenus inséparables écument en effet les bars et les réceptions mondaines, donnant tout son sens à l’adage «sexe, drogue et rock’n’roll». 

Trop de questions

Pendant ce temps, les parents adoptifs des triplés se demandent ce qui s’est passé. Après tout, on ne leur a jamais dit que leurs enfants avaient deux frères jumeaux et qu’ils vivaient à quelques dizaines de kilomètres les uns des autres. Leur visite à l’agence d’adoption soulève plus de questions qu’elle leur fournit de réponses, mais toutes leurs tentatives d’en savoir plus se soldent par un échec. Laissés à eux-mêmes, les parents préfèrent se concentrer sur les triplés, qui ont bien besoin de leur soutien tandis qu’ils retrouvent leur mère biologique, qu’ils se marient et qu’ils voient leurs relations se détériorer à la suite de l’ouverture de leur resto-bar. 

Le seul à poursuivre l’enquête est Lawrence Wright, un journaliste et auteur primé, qui découvre des preuves choquantes: les triplés ont été délibérément séparés afin d’être placés dans des familles aux profils très différents, dans le cadre d’une étude scientifique visant à comparer l’influence de l’éducation et de la génétique sur le développement humain. Pour les triplés, c’est le choc: ils comprennent maintenant pourquoi ils ont été étudiés par des étrangers tout au long de leur enfance.

Photo : Canal D

La boîte de Pandore

Grâce à des entrevues avec des témoins tels que Natasha Joseph-Howitz et Lawrence Perlman, qui ont travaillé à cette étude jamais publiée, on arrive à en savoir un peu plus. Entre autres choses, on apprend que la recherche a été menée par l’illustre Dr Peter Neubauer entre 1960 et 1980, et que plusieurs autres jumeaux placés par l’agence Louise Weis ont été séparés par sa faute. On découvre aussi que les sœurs aînées des triplés faisaient partie de l’étude, dont les données sont sous scellés jusqu’en 2066, à l’Université Yale. 

Complètement bouleversées par ces révélations, les victimes et leurs familles ont encore beaucoup de questions, dont une en particulier: les problèmes mentaux de David, de Bobby et surtout d’Eddy, qui a succombé à une maniacodépression persistante, ont-ils été causés par «l’inné» ou par «l’acquis»? Sans les réponses de Neubauer, il sera difficile de le savoir...

Un psychiatre ambitieux

Peter Neubauer (1913-2008) est un psychiatre et psychanalyste austro-américain qui fait partie des premiers à s’intéresser à la psychologie de l’enfant. Inspiré par les théories de Sigmund Freud (il travaille d’ailleurs avec sa fille, Anna), il publie plusieurs études importantes dans les années 1970 et 1980, mais choisit d’abandonner l’étude des jumeaux séparés lorsqu’il réalise qu’il risque de se mettre l’opinion publique à dos.

À lire aussi

Et encore plus