Manon Bédard: «je veux réchauffer l’âme et le cœur des gens» | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Manon Bédard: «je veux réchauffer l’âme et le cœur des gens»

Image principale de l'article «Je veux réchauffer l’âme et le cœur des gens»

C’est avec un grand bonheur que Manon Bédard lancera, le 6 septembre au Festival western de St-Tite, son album Courtepointe. Fière de ce nouveau disque créé en collaboration avec son grand ami, le chanteur Pascal Allard, la reine du yodel nous invite à entrer dans son univers.

Trois ans après la sortie de son disque Née country, Manon Bédard nous revient avec Courtepointe, un septième album de chansons festives et touchantes. «Pour moi, une courtepointe, c’est comme une doudou: c’est réconfortant. Avec cet album, je veux réchauffer l’âme et le cœur des gens. Ces nouvelles chansons font référence à mes plus grandes valeurs et rendent hommage à des gens qui ont été marquants dans ma vie, comme ma grand-mère paternelle, qui m’a légué son amour pour la musique. Il s’agit d’un album country rétro qui représente bien où je suis rendue en tant que femme et en tant qu’artiste.» 

De plus, Manon Bédard tient à lever son chapeau à son complice, le chanteur Pascal Allard, qui signe l’ensemble des textes de Courtepointe. «J’ai rencontré Pascal l’an dernier, lors d’un spectacle à Lavaltrie. On a fait un duo ensemble et je suis tombée en amour avec son univers. Même s’il est l’auteur-compositeur de mes chansons, il a su leur donner ma couleur. Grâce à sa magnifique plume, son immense respect et son grand cœur, il a su faire de moi une artiste encore plus épanouie. Il a créé des chansons extraordinaires à partir des sujets que je lui ai donnés.» 

Un amour pur

Reconnue pour sa bonne humeur contagieuse, Manon Bédard aime s’entourer des gens qui, comme elle, sont passionnés et ont le cœur sur la main. En amour depuis quatre ans avec son gérant, Stéphane Guillemette, qui est directeur de la compagnie GCIA événements, l’artiste a voulu rendre hommage à l’élu de son cœur. «La chanson Gentil photographe, qui est sur mon album, lui est entièrement dédiée. Un jour, mon chum m’a appelée pour que je participe à un spectacle, mais je n’étais pas disponible. En allant ensuite voir ses photos sur les réseaux sociaux, j’ai été charmée par sa façon de voir la vie. J’ai tout de suite voulu le rencontrer. Mon amoureux est tout le contraire des autres chums que j’ai eus. Ces derniers étaient contrôlants et manipulateurs. Pour sa part, Stéphane est toujours là pour me soutenir et m’encourager dans mes périodes de découragement. Si un jour il me demande en mariage, il est certain que je lui dirai oui.» 

Sa propre scène à Saint-Tite

Présente depuis plus de 20 ans au Festival western de St-Tite, qui se tiendra du 6 au 15 septembre, Manon Bédard aura cette année le privilège d’y avoir sa propre scène. «C’est la première fois que j’ai cette chance. Je vais inviter 18 artistes à chanter avec moi et à présenter leurs propres spectacles. En tout, je donnerai 12 spectacles en 10 jours», déclare la native de Saint-Tite. 

Par ailleurs, la reine du yodel continue d’exercer son art. «J’aime faire yodler les gens. Je donne souvent de petits conseils. Il est toutefois plus difficile de faire du yodel que de seulement dire: “Y a du lait, y a de l’eau.” Pour atteindre une bonne vitesse, il faut connaître la bonne technique vocale et savoir adapter sa respiration. Je suis fière de voir que les gens aiment ça et qu’il y a une belle relève dans le milieu du yodel au Québec!»

Courtepointe, un septième album de chansons festives et touchantes.

Photo courtoisie

Courtepointe, un septième album de chansons festives et touchantes.

À lire aussi

Et encore plus