Les nombreux projets de Gregory Charles | 7 Jours
/news/entrevues

Les nombreux projets de Gregory Charles

Image principale de l'article Les nombreux projets de Gregory Charles
Photo : Julien Faugere / Les Pu

L’artiste aux multiples talents nage dans le bonheur. Le bonheur d’accomplir différents projets professionnels et celui d’être totalement impliqué dans un rôle très important qui l’occupe depuis maintenant sept ans: son rôle de père. 

Gregory, qu’est-ce qui vous occupe ces jours-ci?

Je vais accompagner ma fille, Julia, qui commence sa deuxième année! Je l’accompagne dans ses nombreuses activités. On joue du piano, du violon et du violoncelle ensemble, et Julia pratique aussi plusieurs sports, comme le tennis, la natation et le soccer. On se partage tout ça, Nicole et moi, mais ma femme est souvent partie en voyage, donc ça m’occupe beaucoup. Sur le plan professionnel, je suis en train de terminer les enregistrements de mes nouveaux cours de musique en ligne. C’est un merveilleux projet qui a vu le jour il y a trois ans. Nous offrons des cours de piano, de guitare et de chant choral. C’est un concept unique de 10 minutes par jour réparti sur 230 jours. Il a été adopté par des gens de partout au Canada, mais aussi de l’étranger. Il y a des élèves du Brésil, de Paris et de Singapour, par exemple. 

Vous lancerez bientôt un nouvel album instrumental, Vent d’ouest. Vous avez d’ailleurs réalisé votre tout premier vidéoclip pour une des pièces de l’album. Dans quel contexte le tournage s’est-il effectué?

J’ai eu la chance de vendre des centaines de milliers de disques en carrière, mais je n’ai jamais fait partie de l’époque des vidéoclips, alors je me suis dit que ça serait cool de réaliser mon premier. On s’est rendus dans un réservoir dans le coin de l’Abitibi. On m’a laissé sur une île au beau milieu de nulle part avec un piano à queue, et on a tourné avec des drones. Ç’a été toute une aventure de transporter le piano là-bas, mais les images sont superbes. On a aussi filmé toute cette opération. Les images sont spectaculaires et je vais les partager avec le public éventuellement.

Comptez-vous faire un retour à la télévision?

On va se promener partout cet automne avec le spectacle Vintage 69, et je continue aussi la tournée des casinos du Québec. C’est aussi le début d’une nouvelle saison pour ma station de radio, Radio-Classique. Et oui, j’ai également un très beau projet télé qui est confirmé. J’animerai donc une nouvelle émission de télévision, mais je dois laisser mon diffuseur annoncer la nouvelle.

Avec tout ce que vous avez accompli au cours de votre carrière, avez-vous encore des rêves professionnels?

Je me pose cette question en ce moment, parce qu’il y a plus d’années derrière moi que devant. Mais peut-être que je vivrai aussi longtemps que Michel Louvain, qui sait? Je trouve d’ailleurs qu’il est au meilleur de sa forme en ce moment! Comme je suis un amoureux fou de la musique, j’aimerais un jour faire du music-hall. Je suis passionné de ça! Je rêve aussi de présenter mon spectacle L’air du temps partout dans le monde, et ça va peut-être se concrétiser en 2019-2020. Par ailleurs, j’aimerais bien explorer l’univers du cinéma. Mais par-dessus tout j’aimerais vivre suffisamment longtemps pour faire des spectacles avec ma fille. Elle est musicienne, elle chante vraiment bien et elle danse. Je suis certain qu’elle va faire ça toute sa vie, mais mon rêve, c’est qu’on puisse faire ça ensemble.

À lire aussi

Et encore plus